Picasso. Chefs d’œuvres ! au Musée national Picasso Paris

Si l’exposition sur Pablo Picasso au Musée d’Orsay se focalise sur les premières années de sa carrière d’artiste, découpées en deux périodes, bleue et rose, le Musée national Picasso Paris choisit lui de s’intéresser à la notoriété de l’artiste, de se focaliser sur les dernières années de la vie du peintre et de poser la question de ce qu’est un chef d’oeuvre. Dans le musée refait à neuf, le parcours de l’exposition invite le visiteur à s’interroger sur la notion de chef d’oeuvre, appliquée à Pablo Picasso, puis le propos dévie vers les liens entre l’artiste et le monde marchand, décrivant progressivement une frénésie d’achat autour de Picasso, allant même jusqu’à esthétiser (et donc estimer financièrement) sa vie personnelle. Tout Picasso devient vendable.  Lire la suite

Publicités

Caravage à Rome, amis & ennemis au Musée Jacquemart-André

L’exposition événement de cet automne a pour lieu le magnifique musée Jacquemart-André, et la figure non moins célèbre de Michelangelo Merisi da Caravaggio, dit en français Caravage ou le Caravage. Comme il ne suffit pas d’exposer quelques toiles de grands maîtres pour attirer le chaland, une réflexion est menée par les commissaires de l’exposition sur les relations entre le maître et ses contemporains peintres, en se focalisant plus particulièrement sur sa période romaine. Sur les huit salles que compose le parcours de l’exposition, dix toiles de Caravage sont exposées, au regard de toiles d’artistes de la même époque, afin que le visiteur puisse admirer à la fois la modernité du peintre et son influence sur ses contemporains. Lire la suite

August Sander, Persécutés/persécuteurs, des Hommes du XXe siècle, au Mémorial de la Shoah

Le Mémorial de la Shoah consacre une exposition au travail remarquable d’August Sander, photographe allemand de la période de la République de Weimar et de la Seconde Guerre mondiale. Pendant de nombreux années, il a photographié les hommes et les femmes de son temps, dressant près de 600 clichés, répartis en sept catégories : « Le paysan », « L’artisan », « La femme », « Les catégories socioprofessionnelles », « Les artistes », « La grande ville », ainsi qu’un septième groupe intitulé « Les derniers des hommes ». Lire la suite

La Déconfiture (le récit complet) de Pascal Rabaté

Juin 1940. La déroute est totale, l’armée française se retire devant l’avancée des troupes allemandes, et les civils commencent à évacuer leur maison, se lançant sur les routes sans savoir exactement vers quelle direction aller. Soldats et civils sont quotidiennement les cibles d’attaques aériennes, les morts sont alors abandonnés sur les côtés, dans l’espoir qu’un camion de la Croix-Rouge viendra les récupérer pour les enterrer dignement. Amédée Videgrain est un soldat du 11e régiment d’infanterie. Suite à une attaque aérienne, il est chargé de rester en arrière pour faire le panneau de signalisation (en l’occurrence signaler un trou d’obus sur la chaussée) jusqu’à l’arrivée du camion de la Croix Rouge. Il doit ensuite rejoindre son unité, mais une série de mésaventures le retarde. Il finit par rejoindre non sans mal son régiment, pour apprendre que la guerre est terminée et qu’il doit comme ses camarades se constituer prisonnier auprès des troupes allemandes. Ce qu’il fait, en attendant de pouvoir fuir le plus tôt possible. Lire la suite

The Man in the High Castle (saison 3) de Frank Spotnitz

Heinrich Himmler (Kenneth Tigar) est le nouveau chancelier du Reich, depuis la mort d’Adolf Hitler. Le complot fomenté par le père de Joe Blake (Luke Kleintank) a été écarté, et l’Obergruppenführer (général de la SS), John Smith (Rufus Sewell), est promu Oberst-Gruppenführer (officier général de la SS). Il se voit alors confier la difficile tâche de découvrir d’où viennent les films trouvés dans le bureau d’Hitler, et qui les fait circuler. Joe Blake suite à l’exécution de son père, est devenu un assassin piloté par les nazis, qui lui envoient régulièrement des noms et photographies d’hommes à abattre. Juliana Crain (Alexa Davalos) a rejoint la Résistance et veut diffuser les films au plus grand nombre dans l’espoir de créer un soulèvement contre les nazis et les Japonais. Frank Frink (Rupert Evans) après l’attentat contre le quartier général de la police japonaise à San Francisco s’est réfugié dans la zone neutre au sein d’une communauté juive retirée du monde qui se cache en se faisant passer pour chrétienne. La révolte gronde… Lire la suite