Le Liseur de Bernhard Schlink

Allemagne de l’Ouest après la Seconde Guerre mondiale. Michael Berg est adolescent lorsqu’il rencontre Hanna. Avec elle il  va vivre une histoire d’amour fugace et passionnelle. Quelques années plus tard, alors qu’il est étudiant en droit, Michael assiste au procès d’Hanna. Il découvre alors qu’elle était gardienne à Auschwitz.

Le livre a été adapté à l’écran récemment. J’avais bien aimé le film même si certaines ambiguïtés m’avaient gênées (l’excuse de l’illettrisme, la scène à New York avec la rescapée). J’avais en revanche beaucoup aimé les scènes du procès et notamment l’influence du professeur de droit sur les questions que se posait Michael. Je pensais trouver des réponses dans le livre. Il n’en est rien. J’irai même jusqu’à dire que les critiques contre le film l’accusant d’antisémitisme ne sont peut-être pas sans fondement.

Le professeur de droit n’est pas présent dans le livre, il n’y a donc pas de réflexion politique ou juridique sur le cas Hanna, le livre reste dans le sillage de Michael et donc ne se pose que la question morale. Tout le débat sur le problème de la complicité, et jusqu’à quel point elle peut être criminelle est occulté du récit.

Reste la vision de Michael, vision morale, qui finalement – je trouve – déculpabilise le crime d’Hanna. De façon indirecte certes mais l’explication de l’illettrisme restant la seul clé de compréhension du personnage, elle peut donc servir d’excuse (on nous dit qu’elle s’est engagée dans les SS juste pour trouver du travail, je ne connais pas bien la période mais je pense tout de même qu’il y avait d’autres boulots à faire dans le Reich sans être dans les SS et dans les camps. D’autant qu’il me semble qu’il s’agissait en partie d’une promotion que d’être affecté dans un camp).

La scène avec la fille rescapée est aberrante dans le livre. La rescapée apparait comme méchante, haineuse et revancharde. La phrase concernant les juifs et le problème de l’illettrisme (dont je ne me souviens plus les termes exacts) me parait carrément déplacée, inconvenante.

Quant à l’écriture, comme je le disais à Mathieu, c’est pas du Marc Lévy, mais on est plus proche du Marc Lévy que de Japrisot. Les scènes sont souvent décrites mais rarement écrites. Le roman se lit très vite tant il manque de densité. Franchement après la lecture de S. Barry, ça fait un choc. C’est simpliste au possible. Le livre a connu un grand succès au États-Unis grâce à Oprah Winfrey, on est donc clairement dans le people. Perso ça me pose un problème un livre médiocre sur la Shoah. Quant le sujet du livre concerne des thèmes bateaux comme l’amour, la quête de soi, bon ça me gêne mais ça ne me dérange pas. Quand le thème du livre est la Shoah, je trouve que les écrivains devraient faire un peu attention à ce qu’ils disent. Et je crois que c’est le problème de ce livre, l’auteur ne s’est pas bien intégré à cette période, il ne l’a pas bien travaillée, ce qui laisse le champ à des idées un peu hâtives sur le sujet (genre elle est devenue gardienne de camp parce qu’elle était illettrée). Je ne sais pas si l’auteur est antisémite (peut-être même pas) mais ces approximations sur ce sujet lui font commettre des erreurs qui pourraient passées pour de l’antisémitisme si elle étaient volontaires et non le résultat d’une certaine forme d’ignorance.

Le livre sorti en Allemagne en 1995 avait d’ailleurs crée une forte polémique, des écrivains allemands reprochant à l’auteur d’avoir disculpé son héroïne en la rendant analphabète, « ce couplet sur le caractère rédempteur de la culture est hypocrite: on connait des bourreaux aux goûts artistiques délicats » et j’ajouterai les analphabètes ne sont pas des criminels en puissance et les chefs des Einsatzgruppen étaient tous des doctorants (ou presque).

A éviter donc si vous avez peu de temps de lecture et d’autres choses plus intéressante à lire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s