The Graveyard Book de Neil Gaïman

http://dvirlovesbooks.files.wordpress.com/2009/05/the_graveyard_book_uk.jpgLe livre s’ouvre sur une scène de crime: the man Jack erre scrupuleusement dans la maison des Owens à la recherche de ses occupants. Il vient de tuer les parents et leur fille ; il est maintenant à la recherche du petit dernier, un garçon tout juste né. Stupeur quand il rentre dans la chambre du bébé, ce dernier s’est échappé de la maison. A quelques mètres de là, les habitants fantomatiques d’un cimetière voient venir à eux une jeune femme éplorée: elle vient d’être assassinée et demande aux fantômes de cacher son enfant – bien vivant lui – pour le protéger du man Jack. Les fantômes acceptent. Le garçon devint Nobody Owens et va vivre désormais dans les limites du cimetière.

Le premier chapitre est excellent, notamment grâce au personnage de Jack sorte de Sluagh inquiétant et meurtrier. Le reste est plus anecdotique: Nobody rencontre des goules, Nobody fait la connaissance d’une sorcière, Nobody va à l’école. J’ai eu beaucoup de mal à le finir, tellement ce livre me paraissait long et sans intérêt. J’avais adoré Coraline, mais celui-ci est râté.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s