La vierge froide et autres racontars de Jorn Riel et Gwen de Bonneval

Les racontars sont de petits textes souvent drôles, racontant la vie des trappeurs dans le Grand Nord. Jorn Riel a publié plusieurs recueils de racontars et certains de ces textes sont ici adaptés en bande dessinée.Le vent du Sud-est raconte l’histoire de Valfred qui passe l’hiver avec Anton alors que ce dernier sombre progressivement dans la déprime parce que les femmes lui manquent. Valfred décide donc de lui raconter l’histoire d’un fameux cuistot chinois qui avait trouvé un moyen de vaincre la déprime: courir nu face au vent du sud-est. Anton essaie mais n’est pas convaincu.

Alexandre où l’histoire d’une amitié improbable entre un coq et un homme. Personne n’avait réussi à passer l’hiver avec Herbert, mais le jour où il rencontra le coq Alexandre, il sut qu’il avait trouvé là un compagnon à sa convenance. Malheureusement le coq ne voyant plus le soleil se met à dépérir.

Tournées de visites où comment Herbert après la disparition de son coq, décide d’aller vois son ami Lodvig et le regrette immédiatement.

Dans Entrer dans l’Histoire, Bjork disserte sur ce qu’est l’Histoire https://i0.wp.com/multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Zoom_Planche_BD/9/5/2/9782848653259_3.jpgUniverselle en recousant son pantalon. Pour lui les choses sont simples: pendant que l’humanité se perd en batailles et conflit, lui et les trappeurs de son espèce construisent pas à pas la Grande Histoire, l’Histoire Universelle. Son pantalon est d’ailleurs là pour le prouver.

Le Tatoueur où comment les tatouages de monsieur Joenson unirent les chasseurs dans une même communauté d’Art le temps d’un hiver.

Le dressage d’un lieutenant raconte les mésaventures du lieutenant Hansen fraîchement débarqué en Arctique qui pensait faire des trappeurs des soldats émérite. Peine perdue, c’est au fond d’une crevasse que le jeune lieutenant comprend son erreur et doit se résoudre à devenir un chasseur ordinaire. 

La vierge froide où comment une femme bien irréelle, Emma, devient l’objet de tractation entre trappeurs et fait tourner la tête de tous ses hommes en mal de tendresse.

Excellent. Les racontars de Jorn Riel sont toujours aussi drôles et l’adaptation en bande dessinée est une pure merveille. 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s