Blanc comme neige de Christophe Blanc

Maxime est un vendeur de voiture de luxe. Associé avec son ami Sam, leurs affaires marchent bien. Maxime est riche, marié à une superbe jeune femme, il est comme il le dit lui-même le pilier de la famille. Sauf que tout dégringole le jour où son associé meurt dans un accident de voiture. Maxime découvre alors que ce n’était pas un accident, que Sam a trafiqué dans son dos avec des Finlandais et que ces messieurs veulent à présent récupérer leur argent. Par crainte de tout perdre (sa femme, sa réputation), Maxime décide de ne pas prévenir la police et va demander de l’aide à ses deux frères pour « arranger » les choses en famille.

Le film n’est pas mal. Assez effrayant parfois parce que les truands comme la famille de Maxime ne sont pas des professionnels et que les choses s’enveniment rapidement et tournent au massacre généralisé. Quelques beaux plans en Finlande, dommage qu’on se demande en tant que spectateur ce qu’on fait là. Cluzet joue toujours aussi bien, Olivier Gourmet qui joue son frère aîné est encore mieux. Louise Bourgoin est pour une fois à peu près correct dans son rôle d’actrice, merci aux autres acteurs de la rendre crédible. Le film est donc sympathique, pas renversant parce qu’il n’est pas très original en fin de compte. La fin est surprenante pour ne pas dire invraisemblable.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s