Salt de Phillip Noyce

Evelyn Salt est une agent de la CIA, accusée par un mystérieux russe d’être une espionne au service de Moscou. Cet homme, Orlov, prétend avoir crée quelques années auparavant une académie pour enfants dans le but exclusif d’en faire des tueurs professionnels dont la mission sera de détruire l’Amérique. Il affirme d’ailleurs que son plan a été mise en action, que la première phase de ce plan conduira à la mort du Président de la Russie et la deuxième à celle du Président des USA. Confrontée à ses accusations, Salt a une réaction surprenante, elle s’enfuit des bâtiments de la CIA et décide de se soustraire aux forces de l’ordre. Quelques heures après sa fuite, elle se rend aux obsèques du vice-président américain, où se présente également le Président de la Russie. Tout porte à croire à cet instant qu’elle va effectivement le tuer.

Un ersazt de Jason Bourne avec pour personnage principal une femme ce qui ne change presque rien au genre (un peu dommage quand même). Le film est bien rythmé, et contrairement à certains des Jason Bourne, les scènes d’action sont lisibles et assez bien menées. Ce qui fait que globalement on suit les accrobaties d’Anelina Jolie avec tolérance. Heureusement que le réalisateur n’essaie pas de développer ses personnages ou son intrigue, sinon je pense qu’on se rendrait compte assez rapidement de la supercherie. Seule déception: la fin de film semble nous préparer à une suite. Bon on est gentil avec celui-là, mais faut pas pousser mémé dans les orties, la suite nous parait inutile et le nanar est proche.

— LN

LN a déjà tout dit. Effectivement, ça se regarde; effectivement, sans trop de déplaisir et sans ennui; effectivement, c’est du Jason Bourne. Deux petites notes: Angelina n’est vraiment pas jolie (je sais, elle est facile et archi-usée, mais il n’empêche, je n’arrive pas à la voir comme l’icône de la beauté féminine qu’on essaie de nous imposer) mais c’est pas gênant parce que son mari (dans le film) non plus et du coup, avec Matt Damon en Bourne, on se dit que c’est voulu: enfin les espions sont incarnés par des types normaux, pas des canons de beauté repérables à 15 lieues à la ronde.

  Seconde remarque: les scènes dans Jason Bourne sont bien filmées!

  — Mathieu

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s