Six Feet Under d’Alan Ball

Ayé, nous avons enfin fini la cinquième saison de Six Feet Under, dernière saison de cette série au départ extrêmement enrichissante et qui dans ces dernières saisons nous a un peu déçu. Pour ceux qui ne connaissent pas la série (il y en a peut-être encore), cette fiction raconte l’histoire de la famille Fischer, une famille qui gère une entreprise de pompes funèbres, depuis la mort du père dans un accident de voiture en 2000 jusqu’au départ de Claire pour New York. Après la mort du père, les deux fils aînés de la famille reprennent l’affaire, David avait déjà un pied dans l’entreprise familiale, mais Nate junior non, puisqu’il était parti à Seatle (la famille Fischer vit à Los angeles). Nate va donc rejoindre l’entreprise familiale, rejoindre la famille et quitter ses rêves d’indépendance. Au fil de la série ce personnage va s’enfoncer encore plus dans des relations amoureuses douteuses et dans des obligations qu’il gère très mal. On suivra donc le quotidien de cette famille: les tentatives désespérées de Ruth pour retrouver un compagnon, les études laborieuses de Claire, l’emprisonnement de Nate.

Personnellement, je garde une préférence pour les deux premières saisons, quand le spectateur découvre petit à petit cette famille de croque-mort et quand des thèmes assez peu traités dans les fictions américaines étaient ici vu de front (l’homosexualité et la croyance en Dieu ; la gestion de la mort ; les maladies psychiatriques), à côté de thème plus classiques comme la vie de famille, le poids paternel. La saison 3 m’a profondément mise mal à l’aise, en observant Nate se débattre dans sa vie de couple et dans son rôle de père. La saison 4 me laisse une impression confuse, comme si il n’y avait plus de fil directeur (et j’ai trouvé la fin de la saison avec la découverte du meurtre trop grandiloquente pour cette série jusque là très sobre). La saison 5 me parait vraiment la saison de trop, d’autant que les scénaristes veulent finir sur une sorte deHappy Ends où tout le monde est réconcilié avec les autres et avec lui-même avant le grand plongeon vers la mort, tentative des scénaristes qui va pour moi à l’opposé de ce qu’était la série. J’associe cette perte d’intérêt progressif pour la série avec le fait que progressivement le personnage de Nate, sorte d’héritier du père, va prendre de plus en plus d’importance. Pourtant j’adorais Nate, mais le fait qu’il devient le seul moteur de la série, me l’a rendu petit à petit antipathique. A partir de la saison 3, il est LE personnage central, dont on suit les errances, les hésitations, et les erreurs de parcours. Au final, la vie de Nate est un total gâchis, avec deux enfants qu’il laissent derrière lui. Les trois années supplémentaires qu’il aura eu grâce à on opération, ne lui auront permis que de s’enfoncer encore plus dans un quotidien sordide, dans des relations amoureuses détestables et dans une paternité factice. Autour de Nate, gravitent les autres membres de la famille (Claire, David, Keith et la mère Ruth). Personnages qui au fur et à mesure de l’importance que prendra Nate vont peu à peuêtre relégué au rang de divertissement secondaires. Moi qui avait adoré tous les personnages dans les premières saisons (malgré tous leurs défauts), j’ai fini par les détester dans la dernière, les trouvant vains, faussement gentils et presqu’inintéressant dans leurs déboires quotidiens. Et je crois que le final de la saison 5 m’a achevée. Je n’ai pas vu l’intérêt de montrer la mort de tous les personnages dans un espèce de catalogue de quinze minutes. Autant ne rien montrer dans ces cas-là.

Cependant, sur l’ensemble la série est géniale. Par contre les cinq saisons n’étaient peut-être pas nécessaires, même si je sens bien que toute la difficulté des séries est de trouver le moment où arrêter, surtout quand le timing n’est pas complètement fixé au départ. Madmen va peut-être faire sa saison de trop avec la saison 4 (et prochainement la saison 5), comme Dexter avant, Lost et autres séries à rallonge.

 

Publicités

Une réflexion sur “Six Feet Under d’Alan Ball

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s