The Ides of March de George Clooney

https://lesboggans.files.wordpress.com/2011/11/1ab14-ides2bof2bmarch2bnew2bposter.jpg?w=210&h=300Stephen Meyer est l’un des deux conseillers du démocrate, Mike Morris, candidat à la primaire démocrate. Favori des sondages, son succès à la primaire lui ouvrirait, selon certains, les portes de la Maison-Blanche. Mais dans l’Etat de l’Ohio sa course pour l’élection se complique. En effet, l’Ohio organisant un vote ouvert (incluant donc le vote des sympathisants républicains), Morris est donné battu. Les journalistes pensent que les républicains de peur de l’affronter à l’élection présidentielle vont faire le jeu de son concurrent, Pullman. Pour atténuer une éventuelle défaite dans l’Ohio, Stephen ainsi que Paul Zara, l’autre conseiller de Morris, tentent de séduire un autre sénateur, Thompson, sénateur démocrate de la Caroline du Sud qui a en sa main le vote des super délégués. Alors que Paul rencontre Thompson pour le convaincre de soutenir Morris, Stephen est contacté par l’équipe adversaire qui veut le voir pour lui faire des propositions. Stephen accepte de rencontrer la partie adversaire sans se rendre compte des conséquences de son choix.

Un film plutôt bien mené sur les coulisses d’une élection primaire. Comme le dit le candidat Morris à un moment à sa femme, « à chaque élection, je trace une limite que je repousse sans arrêt ». Tout l’intérêt du film réside dans sa sobriété : de la mise en scène évidement et du scénario qui évite les grands scandales pour n’exposer que des compromissions logiques mais finalement aberrantes. Clooney joue parfaitement son rôle de même que ses deux conseillers, Gosling et Seymour Hoffman. Le film tourne principalement autour de la politique, les quelques excursions dans le champ des sentiments montrent à quel point il n’y a pas de séparation possible entre privé et public pour les hommes politiques (et nous vaut l’une des plus belles scènes de drague).

Certes, on pourrait reprocher au film de ne pas approfondir les relations entre journalistes et politiques, et de présenter une vision relativement simpliste des enjeux politiques. On reste dans le divertissement, mais un divertissement plutôt intelligent pour une fois et il ne faut pas s’attendre à plus dans ce film.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s