L’Apollonide: souvenir de la maison close de Bertrand Bonello

Fin du XIXème siècle, début du XXème, dans une maison close réputée de Paris. Les filles enchaînent les heures de travail et les clients avec lassitude et résignation. Pourtant chacune d’elle espèrent trouver l’homme qui payera leur dette et les sortira de cet enfermement luxueux. Madeleine a jeté son dévolu sur un client régulier qui pourtant par certains cotés lui fait peur. Clotilde, la plus ancienne du groupe, tombe sous le charme de Michaux, et Julie ne rêve que de son vieux client. Toutes, elles espèrent un sort meilleure, mais toutes ne sont que l’objet des fantasmes de ces messieurs. Pour le meilleur et surtout pour le pire.

Le réalisateur fait rapidement une analogie entre le sort de ses prostituées avec les clients et la relation que peuvent entretenir les réalisateurs et leurs actrices (les clients du bordel dans le film sont pour la majorité des réalisateurs connus comme Xavier Beauvois). Le parallèle est intéressant mais pas nouveau. D’autant que le film joue à fond la carte de la froideur et de l’esthétisme documentaire ce qui m’a laissée personnellement complètement indifférente aux sorts de ces créatures et aux possibles croisements avec le cinéma. Dommage, le film est intéressant, bien écrit, bien mis en scène, mais trop froid pour qu’il importe l’adhésion.https://lesboggans.files.wordpress.com/2012/03/3bc19-afficheapollonide.jpg?w=224&h=300

Publicités

Une réflexion sur “L’Apollonide: souvenir de la maison close de Bertrand Bonello

  1. Ce qui est surprenant dans ce film , c’est que les dames du bordel vont se promener à la campagne pour prendre l’air ( c’est louable) mais elles savent nager !!!  Est ce que les femmes de cette époque et de cette classe sociale savaient nager . j’en doute.   

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s