The Avengers de Joss Whedon

https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/f/f9/TheAvengers2012Poster.jpg/220px-TheAvengers2012Poster.jpgAprès Iron Man I & II, après Thor, après Captain America, les différents Hulk, tous aussi ratés les uns que les autres (à l’exception notable du premier Iron Man qui était drôle et efficace), c’est avec une certaine appréhension que les boggans sont allés voir le film sur la team au complet. Pour ma part, je comptais sur la patte de Joss Whedon telle qu’il l’avait montré dans Buffy, Firefly ou même — dans une moindre mesure — Doll House : l’esprit d’équipe, les cascades, et de vrais personnages féminins, il sait faire Joss. Sans avoir vu de bande-annonce ni même connaître le pitch du film, nous sommes arrivés en retard et avons donc raté les premières minutes du film. Or, de quoi est-il question ?

Donc, Loki est de retour et veut mener une guerre totale contre la Terre. Le SHIELD réunit donc les Avengers pour la défendre. OK. Ultra classique. Je suis prêt.

Après la scène du retour de Loki, les premières scènes de « l’appel aux armes » sont assez efficaces et on découvre le personnage de Black Widow (Scarlet Johansson). L’ensemble est bien mené. La surprise vient ensuite : Whedon parvient à éviter la faille de Thor en gardant constamment un rythme endiablé voire effréné. A aucun moment l’action ne ralentit. C’est d’ailleurs assez époustouflant.

Bon, par contre, c’est clairement au détriment de l’ambiance (il n’y en a pas) et de la profondeur des personnages. Les quelques tentatives (deux, en fait) de psychologisation des personnages font pschiiiit. Dans un cas à cause d’un défaut d’écriture : la Black Widow confesse à Loki sa dette envers l’archer qui lui a sauvé la vie mais montre ensuite que c’était une manipulation de sa part pour faire parler Loki pour ensuite, finalement, se montrer toute émue lorsqu’elle parvient à sauver l’archer… J’ai d’autant plus de mal à suivre que ces deux personnages me sont inconnus, que j’ignore leur passé et donc, à mes yeux, ce sont des personnages secondaires. Autre tentative : la mort d’un des agents. Stark/ Iron Man semble affecté, mais bon, voilà, on passe vite à autre chose… ce qui est dommage quand même car le film (à travers le personnage du colonel du SHIELD) présente cette mort comme le moteur de la constitution des Avengers en une véritable équipe.

Il n’empêche, ne boudons pas notre plaisir : les scènes d’action sont assez vertigineuses et plusieurs plans parviennent à illustrer de manière particulièrement efficace ce qu’est un combat d’équipe (mode geek on : intéressant quand on pense à une meute de loups-garou). Et puis les blagues de Stark/ Robert Downey Jr, ça marche toujours surtout lorsqu’elles font référence aux précédents films et notamment à ce qu’en a dit la critique (« la bande de Shakespeare »).

Un regret ? Oui : qu’encore une fois le scénario contient une faille majeure qui montre que ce film n’est autre qu’un produit de divertissement potache sans plus : Hulk est incontrôlable et toute la première moitié du film repose sur ce fait ; mais le dénouement final nous montre un Hulk qui contrôle sa colère contre les ennemis désignés. Suspension d’incrédulité anéantie.

Dernière remarque: je suis épaté qu’en 2012 Hollywood nous propose encore, lorsqu’il s’agit des super-héros, un film clairement post-11-Septembre. New York est attaquée, détruite, les plans d’immeubles ravagés, de victimes apeurées fuyant une dévastation aveugle nous le rappellent et ce n’est pas un hasard si les Avengers sont souvent filmés avec des pompiers ou des flics en arrière-plan. On a même une image avec des survivants apportant des bougies devant un mur des disparus. Impressionnant. Comme quoi, le traumatisme n’est pas oublié.

Publicités

2 réflexions sur “The Avengers de Joss Whedon

  1. On est effectivement arrivés un peu en retard (my fault), mais en même temps on n’a eu aucun mal à comprendre ce qui se passait. Un bon divertissement, des grosses failles dans le scénario quand même. Celle de Hulk signalé par Mathieu, mais aussi celle de l’attaque du vaisseau dont je n’ai pas bien saisi toute l’importance. Les blagounettes de Stark sont sympa, et j’ai bien aimé la scène où Loki se présente devant Hulk en se disant un Dieu (conclusion tu ne me touches pas misérable humain) et ce dernier lui pile sa tronche sur le sol. Plutôt drôle. facile mais drôle. LN

    J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé le film, le combat final fait vraiment très comics (toute l’équipe au combat), même si j’ai trouvé une mise en place un peu poussive et laborieuse). Hulk s’offre les meilleurs scènes et les plus fun « piêtre dieu » :))) mais l’incoéhrence de son caractère existe déjà dans le comics (et là aussi c’était déjà pas claire : à la fois incontrolable et parfaitement gérable…j’ai jamais bien compris comment les auteurs concilaient les deux). Du coup ça reste un bourrin :))

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s