Habibi de Craig Thompson

https://i1.wp.com/bd.casterman.com/docs/Albums/41204/9782203003279.jpgRoman graphique qui raconte l’histoire de Dodola et de Zam (Cham). Dodola a été vendue par son père à un scribe qui va en faire son épouse. Traumatisée par sa première relation sexuelle avec cet homme à qui on l’a vendue, Dodola pleure. Le scribe décide alors de la consoler en lui racontant des histoires issues du Coran et en lui apprenant la calligraphie arabe. De cette expérience va naître chez Dodola un amour pour les histoires et la calligraphie et une vision pragmatique et désolée du sexe. Alors qu’elle commençait à trouver un équilibre chez ce scribe, ce dernier est tué par des voleurs et Dodola ne trouve son salut que dans la fuite. Elle va faire la rencontre d’un jeune garçon, Cham, qu’elle va prendre sous son aile, le considérant comme son enfant. Ensemble ils vont se réfugier dans un bateau abandonné au milieu du désert: Cham devenu Zam se chargera de trouver de l’eau, Dodola vendra ses charmes pour un peu de nourriture. Leur union prendra fin quand Dodola sera kidnappée pour être emprisonnée dans le harem d’un sultan.

Un ouvrage extrêmement étonnant, car il mélange une vision réaliste de l’Orient (la pauvreté notamment face aux gigantisme de certaines villes) aux textes du Coran. La calligraphie arabe prend le pas sur le dessin moderne, donnant à l’ouvrage un graphisme unique en son genre. L’histoire de Dodola et de Zam est ainsi vue à la lumière des sourates du Coran, et le monde moderne se confond alors avec les contes arabes. La sensualité qui a fait la renommée des contes orientaux est ici présentée de façon tragique: si Dodola utilise le sexe pour arriver à ses fins, elle en subit les conséquences physiques (sur son corps, sur son désir de maternité). Quant à Zam, son désir pour Dodola, sa mère d’adoption puis sa soeur mais finalement son amante, l’amènera à rejeter son identité sexuelle. Un roman graphique foisonnant, peuplé de références religieuses et ésotériques (le carré magique à neuf cases, pour les neuf chapitres de cet ouvrage) et riche en enseignement.

https://i2.wp.com/www.portlandmonthlymag.com/assets/0005/3365/craig-thompson-habibi.gif

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s