Fontevraud, le retour

Après une escale vin à St-Nicolas de Bourgueil et une pause déjeuner à Candes St-Martin, nous voilà de nouveau à Fontevraud, pour une pause café et une petite sieste digestive. Et quoi de mieux que « La mort en été » de Claude Lévêque pour faire un roupillon.

La mort en été, Claude Lévêque

La mort en été, Claude Lévêque

On a quand même profité de cette escale à Fontevraud pour découvrir son passé pénitenciaire (j’ai d’ailleurs acheté un livre à la librairie sur ce sujet, Encore 264 jours a tirer Penitencier de Fontevrault) et les travaux sur la cité durable de Fontevraud. Ouverture prévue en février 2013, à cette date l’abbaye sera chauffée non plus au fioul mais aux granules de bois, via deux chaudières à bois taille géant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s