Les carrés d’Eric Adam & Olivier Martin

https://i1.wp.com/www.bede-news.com/public/images/vols/10577-37604.jpgSérie en trois tomes, présentée comme une enquête dans le monde des arts. Kazimir Doen est détective privé. Contacté par une responsable du Centre Pompidou, il est chargé par elle de retrouver trois tableaux disparus pendant la guerre. Trois tableaux, donc trois enquêtes qui mèneront Kazimir en Afrique sur les traces d’un ancien nazi, en Californie dans un vignoble réputé et en Russie où il devra faire face à la mafia locale et aux nouveaux riches. Dans les trois tomes, on retrouve la même structure: Kazimir apprend que le tableau est dans un pays donné (Afrique, USA, Russie), il s’y rend, rencontre des difficultés sur place, s’en sort et ramène à Paris le précieux butin. L’ensemble est poussif, le dessin est juste passable et au bout du deuxième tome, l’ennuie guette. Il n’y a pas à proprement parlé d’enquête sur les arts, mais plutôt d’enquêtes traditionnelles ayant pour objet des tableaux, dont l’originalité, la symbolique ou la signifiance n’ont aucune place dans l’intrigue. Kazimir aurait pu faire des enquêtes similaires avec trois personnes disparues, trois bouteilles hors de prix ou simplement un pactole partagé entre trois individus inconnus. L’art est finalement le grand absent de cette série.

https://i0.wp.com/www.bdnet.com/img/couvpage/79/9782749303796_pg.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s