The Hour (saison 2) d’Abi Morgan

La saison 2 de The Hour reprend quelques années après la fin de la première. Freddie (Ben Wishaw) a fait le tour du monde en passant notamment par la France où il s’est marié. Bel (Romola Garai) pendant ce temps a continué à diriger l’émission, mais « The Hour » est de plus en plus fragilisée par l’arrivée sur les ondes de nouveaux programmes copiés sur elle mais meilleurs. Quant à Hector (Dominic West), il se complaît dans le rôle de la star de la BBC. D’ailleurs, à force de fréquenter les milieux mondains, Hector va tomber dans un piège plus grand que lui. Piège qu’il va déjouer et qui va lancer Freddie sur la piste d’une bonne story.

Alors, on reprend les mêmes et on recommence. Sauf que, ce qui peut être sympa du point de vue des personnages (on a plaisir en tant que spectateur à retrouver des personnages connus, même si on voudrait les voir évoluer un peu), ne l’est pas en ce qui concerne l’histoire. Certes on ne retrouve pas la thématique du canal de Suez, mais par contre, on retrouve bien les mimiques de narration de la première saison. A savoir, on part avec trois intrigues, et on finit avec une, car miracle, les trois intrigues se rejoignent deux épisodes avant la fin. Ajouté à cela, Freddie et Bel qui nous font le coup de la love story impossible et un cliffhanger en fin de saison aussi raté qu’inutile et vous vous retrouvez avec une saison très moyenne de cette autrefois excellente série. Une pétition a été lancée sur le site de la BBC pour encourager les fans à demander une saison 3. Mon coeur balance. Certes, je veux bien savoir si Freddie s’en sortira (même si j’ai peu de doutes sur la disparition du personnage, qui est quand même la vitrine de la série), mais j’ai peur d’une saison prétexte encore plus décevante que celle-ci.

— LN

https://i2.wp.com/media.paperblog.fr/i/593/5936499/critiques-series-the-hour-saison-2-episodes-1-L-fWUSJO.png

Mention spéciale à la femme française de Freddie qui passe toute la saison en petite culotte. Quelque chose m’échappe.

Une seule remarque pour compléter le propos d’H. : je l’avais dit que ce qui faisait la force de la première saison, à savoir une histoire de journalisme doublée d’une histoire d’espionnage, ne pouvait, par définition, ne pas être reproduit à l’identique. The Hour c’est forcément une mini-série d’une seule saison. Si on veut continuer, il faut réinventer le modèle et ne surtout pas le reproduire : ce n’est plus crédible.

— Mathieu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s