La ligne de fuite de Christophe Dabitch et Benjamin Flao

https://i2.wp.com/www.futuropolis.fr/couv_G/717106.gifFin XIXème siècle, à Paris, Adrien rêve de devenir un poète comme Rimbaud, son idôle. Mais pour l’instant, en tant que membre du club des Décadents (club qui tente de poursuivre l’expérience de Rimbaud), il pastiche Rimbaud, au point de s’attirer les foudres de Verlaine. Logique quand on sait que le club des Décadents publie ces pastiches en affirmant qu’il s’agit d’inédits de Rimbaud. Honteux, de plus en plus marginalisé et insulté dans la société littéraire, membre d’un club qui va bientôt disparaitre, Adrien veut tenter un dernier coup: retrouver Rimbaud et ramener de vrais inédits. Il quitte donc Paris pour Charleville, puis pour Marseille, avant de s’embarquer pour le grand voyage vers l’Afrique et vers Rimbaud.

Une très belle bande dessinée sur la société du XIXème siècle et sur ce que fut Rimbaud pour son époque. Le fin de l’ouvrage offre d’ailleurs une imposante documentation sur les Décadents, et sur Rimbaud bien évidemment. Le personnage d’Adrien, personnage fictif, représente bien ce qu’a été pour beaucoup la quête de Rimbaud, la recherche à cette question lancinante sur son départ et son abandon de la poésie. Les passages oniriques, avec Verlaine surtout, sont à la fois drôles et poétiques. Je trouve que les auteurs ont réussi, ce qui n’était pas simple, à faire vivre le souvenir de Rimbaud, à travers les paysages d’Afrique et à travers ses poèmes.

https://i1.wp.com/www.planetebd.com/dynamicImages/album/page/large/41/album-page-large-4123.jpg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s