Hugo Politique

Exposition présentée à la maison de Victor Hugo (place des Vosges) dont l’objectif est de rappeler le parcours politique de ce dernier (du jeune royaliste au républicain sympathisant les communards) et d’insister sur les thématiques sociétales qui ont intéressé Hugo et se sont imposées dans ses écrits. Le parcours de l’exposition est chronologique. Les premières salles présentent un Victor Hugo royaliste, se rêvant une carrière littéraire sous l’aile protecteur de Chateaubriand. Peu à peu, alors qu’il s’affranchit des règles littéraires pour s’affirmer en temps qu’auteur (Hernani), Victor Hugo s’affranchit aussi politiquement et gagne le camp des républicains. Fait courant à l’époque mais surprenant à présent, c’est par la littérature qu’il vient en politique et c’est encore par la littérature qu’il va évoluer vers la gauche radicale. En plus du parcours chronologique, quatre îlots nous présentent les questions qui ont occupé une place grandissante dans l’esprit et les écrits de Hugo: la peine de mort, la misère, la laïcité et l’enseignement et enfin la violence en politique.

Hugo Politique

J’ai beaucoup aimé cette exposition, notamment parce qu’elle rend bien compte de la complexité du personnage Victor Hugo. D’abord royaliste, pétri de révérences pour Chateaubriand, il deviendra, au fil du temps, un auteur majeur de son siècle et un défenseur opiniâtre de l’humanité.

J’ai pris beaucoup de plaisir à relire certains de ses textes, à me replonger dans l’idéal d’Hugo, cet idéal de société qu’il n’a eu de cesse d’appeler dans ses différents romans. Et je me suis dit aussi qu’il ne faudrait pas qu’Hugo revienne parmi nous. Lui qui croyait dur comme fer que l’instruction était la clef de voute de la société, que par elle disparaîtrait l’ignorance et la misère, et que l’école avait un rôle fondamental à jouer, il serait déçu (pour ne pas dire atterré) par notre société qui prône le sot plutôt que le savant, l’ignorant plutôt que le sage. Il retournerait bien vite dans sa tombe en se demandant comment une société, malgré l’instruction pour tous, se complaît dans la sottise.

Une affiche est offerte pour toute personne visitant l’expo: que demande le Peuple?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s