La grippe Coloniale, tome 2 de Huo-Chao-Si et Appollo

Sur l’île de la Réunion, la grippe espagnole fait des ravages, sous les yeux d’autorités dépassées par la situation. Chaque individu essaie de survivre du mieux qu’il peut, en s’enfermant dans les maisons ou en s’adonnant à des remèdes miracles. Nos trois acolytes sont toujours sur l’île: Grondin vit avec l’une de ces herboristes miraculeuses, Evariste travaille encore pour le médecin de l’île, Voltaire est toujours en couple avec Emma.

Devant la propagation de la maladie, les autorités décident enfin d’agir en bouclant les quartiers pauvres, pour les isoler des quartiers résidentiels.

Quand ça veut pas, ça veut pas. Je n’ai vraiment pas énormément à dire sur cette bande dessinée. Je n’aime pas du tout le dessin, et je ne vois pas bien ce qu’a voulu faire le scénariste avec cette histoire de grippe espagnole sur l’île de la Réunion. Les quelques planches de fin, qui tentent (assez maladroitement je dois le dire) de donner un ton plus universel à cette bande dessinée, en rappelant la participation des colonies à l’effort de guerre et l’illusion de la fraternité dans les tranchées, tombent à l’eau. Il y a quelque chose dans le grotesque du dessin et des personnages qui finit par rendre cette histoire complètement anecdotique, et qui m’empêche d’adhérer au propos final (qui pourtant est honorable).

 

La grippe Coloniale, tome 2 de Huo-Chao-Si & Appollo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s