Hansel & Gretel : Witch Hunters de Tommy Wirkola

Tout le monde connait l’histoire d’Hansel et Gretel, ces deux pauvres enfants abandonnés par leurs parents et livrés à la méchante sorcière. Peu savent cependant que les deux marmots ont grandi et sont devenus des chasseurs de sorcières. Immunisés à la magie des sorcières, Hansel et Gretel parcourent le monde pour sauver les innocents des griffes des dites sorcières. Ils ont même la faculté de les reconnaitre parmis les humains.

Arrivés dans un village au moment où les charmants villageois s’apprêtent à cramer une sorcière (She a witch! Because she looks like one!), Hansel et Gretel sauvent la pauvre femme, en affirmant qu’elle n’est point une sorcière (elle ne flotte pas). Ils apprennent alors que des enfants ont été régulièrement kidnappés ce qui signifie qu’il a sorcellerie là-dessous et proposent aux villageois de retrouver leurs enfants…

Les arbalettes à répétition!!! Un classique dans ce genre de film, avec les armes bénites, les mitraillettes et les blagounettes à deux balles. Il faut rajouter pour ce film quelques belles trouvailles, comme le diabète d’Hansel (il a trop mangé de bonbons chez la sorcière, il fallait l’oser), l’ogre tout mimi qui devient le poto de Gretel (je pense que l’actrice a eu des partenaires plus sexy) et le balai à propulsion.

Même pour un vendredi soir, même en débranchant son cerveau, le film est difficile à regarder tellement on nage en plein ridicule à chaque scène. Il faut juste espèrer que les producteurs ne vont pas nous pondre un deuxième.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s