Green Manor de Denis Bodart (dessin) et Fabien Vehlmann (scénario)

L’histoire commence en 1899 à Londres dans un asile pour aliénés. Le docteur Thorne qui consacre son travail à l’étude de ses aliénés, souhaite y rencontrer un domestique du nom de Thomas Below. Thomas a été employé dans le fameux club anglais le Green Manor et ce qu’il a entendu dans ces salons l’a rendu à jamais fou et dangereux . Au fil de la discussion, Thomas décrit l’ambiance du club, ses initiés et les sombres intrigues qui les passionnaient.

Cette intégrale se compose de 16 histoires policières, qui toute ont un rapport plus ou moins lointain avec le Green Manor. On retrouve dans les différentes histoires les mêmes ingrédients: un meurtre, un coupable idéal mais difficile à confondre, une résolution finale toujours étonnante. De quoi tourner les pages sans déplaisir.

J’ai beaucoup aimé le dessin et le ton de cette bande dessinée, même si je lui reconnais un défaut majeur: la possible vacuité de ces histoires qui à la longue finissent par toutes se ressembler. Dommage.

Green Manor de Denis Bodart (dessin) & Fabien Vehlmann (scénario)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s