Présumé coupable de Vincent Garenq

Alain Marécaux voit sa vie basculer le jour où des policiers viennent au petit matin l’arrêter lui et sa femme pour une affaire de viol sur mineurs. Il croit immédiatement à une erreur, collabore avec la police, nie les faits et pense que la justice va vite reconnaitre son erreur et le libérer.

 

Son incarcération durera trois ans, il commettra plusieurs tentatives de suicide, entamera une grève de la faim pour se faire entendre. Au terme de son calvaire, la justice va reconnaitre son innocence, il aura néanmoins perdu sa femme, la garde de ses enfants, son étude, sa maison.

Difficile de faire la critique d’un tel film. On a tous entendu parler de l’affaire d’Outreau, de ce fiasco judiciaire qui a conduit à la condamanation puis à l’acquittement d’une dizaine de personnes. Acquittement qui malheureusement n’a pas pu combler les conséquences dévastatrices que leur incarcération avait eue sur leur vie.

Rapidement, on est pris par le film, par l’idée que cet homme innocent est en train de se faire condamner sans preuve, sur la simple base des dénonciations des enfants et des couples violeurs. Philippe Torreton est bouleversant dans le rôle, il incarne à l’écran cette quête de vérité entrecoupée de moments de désespoir et de renoncement.

La scène qui m’a le plus émue est celle où la mère des enfants violés (principale accusatrice) reconnait qu’elle a menti et, en s’adressant à chacun des accusés, affirme qu’ils n’ont rien fait.

Peut-être, pour équilibrer le film (et ne pas adopter qu’un seul et unique point de vue), aurait-il fallu suivre l’instruction, suivre le travail du juge Burgaud, pour mieux comprendre ses choix et ne pas uniquement les présenter comme des fautes inexcusables. Certes, le film est l’adaptation fidèle du livre de Marécaux. Mais le réalisateur aurait pu y ajouter un contre-point pour donner plus de force à son film.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s