The World’s End d’Edgar Wright

D’après un scénario de Simon Pegg, acteur également dans ce film. Cinq amis qui, il y a vingt ans, avaient tenté en vain de relever le défi ultime d’enchaîner en une nuit les douze pubs de Newtown Haven (petite ville de province anglaise), se réunissent à nouveau pour retenter leur chance. Gary King était le leader du groupe et c’est lui qui décide de recontacter tous ses anciens amis pour leur proposer de tenter le défi des douze pubs.

D’abord réticents, les quatre amis de Gary acceptent de relever le défi, mais sans grand enthousiasme, d’autant que l’un d’entre eux a décidé de ne plus toucher une goutte d’alcool depuis un accident. La soirée commence mollement, le groupe d’amis enchaînent les premiers pubs, jusqu’au moment où tout bascule…

 

Le film est le dernier d’une trilogie consacrée par Pegg aux pubs anglais et qui avait commencé avec l’excellent Shaun of the Dead. Ce dernier opus est franchement débile, à tel point qu’il en devient drôle. A voir donc un vendredi soir pour se détendre, ou un samedi soir avec des amis. Le film assume complétement sa connerie et c’est tant mieux. Par contre, il s’oublie très vite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s