Quai d’Orsay de Bertrand Tavernier

Arthur VlQuai d'Orsay de Bertrand Tavernieraminck, jeune diplômé, s’apprête pour son premier entretien au cabinet du ministre des Affaires Étrangères. Son costume est dépareillé, ses chaussures peu au goût du jour et crottées, mais il s’en fiche et ne sait pas s’il a vraiment envie de travailler pour le Ministre. Quelques heures plus tard, Arthur ressort du ministère lessivé, comme s’il avait été emporté par un cyclone. Sa rencontre avec Alexandre Taillard de Worms a été épique et c’est presque malgré lui qu’il s’est vu confié la responsabilité des « langages ». En d’autres termes, Arthur doit écrire les discours du bouillonnant ministre. Tâche simple en apparence, mais qui s’avère des plus périlleuses, car Arthur doit jongler entre les avis des autres membres du cabinet, les suggestions des « amis ou proches » du ministre et le ministre lui-même, souvent inspiré par ses lectures quotidiennes. De quoi s’arracher les cheveux…

Pas le meilleur film de Tavernier, mais une bonne comédie qui m’a bien fait rire. J’ai eu un peu de mal avec l’interprétation de Thierry Lhermite au début (et je dois reconnaître que je ne suis pas fan de son travail en général et dans ce film en particulier) mais la mise en scène, la présence d’autres acteurs que j’aime bien dans des rôles secondaires, m’ont aidé à faire passer le tout.

J’aime beaucoup l’acteur qui interprète Arthur (Raphaël Personnaz) et j’adore Niels Arestrup, dans ce rôle de chef de cabinet qui peut s’endormir sans perdre le fil d’une conversation (ou d’une absence de conversation parfois). Et enfin j’aime beaucoup ce genre d’humour qui joue énormément sur les dialogues (scène autour du stabilo, propos sur les autres membres du gouvernement, discours sur les anchois, etc.) et sur un comique de situation (le bruit précédant l’arrivée du ministre, les feuilles qui volent, etc.)

J’ai trouvé que Tavernier a vraiment cherché dans sa mise à scène à recréer le découpage parfois abrupte de la bande dessinée: montage parfois serré, gros plan, et trucage. On retrouve en grande partie, d’ailleurs, l’esprit de cette bande dessinée, en un peu moins corrosif cependant.

Le générique de fin, avec un montage du bêtisier, donne bien le ton de film: une comédie ni plus ni moins. Personnellement, j’avais adoré la bande dessinée(critiques ici et ici). J’appréhendais vraiment de voir le film, de peur d’être horriblement déçue par rapport à l’adaptation. Au final, ce ne fut pas une catastrophe. Je reste persuadée que la bande dessinée est plus riche, mais ce qu’en a fait Tavernier au cinéma n’est pas mal du tout. Et comme actuellement, on se farcit plutôt des comédies bien lourdingues sur nos écrans (notamment grâce au génie de Pathé), faut pas trop faire la fine bouche.

— LN

Même avis global que H. avec deux nuances.

La première tient dans le fait que je n’ai pas trouvé que Thierry Lhermite correspondait au rôle. Le ministre, dans la BD, est un type un peu (beaucoup) ridicule certes, mais il aussi un type qui a une présence charismatique, qui en impose et qui exalte, qui sait susciter l’enthousiasme et l’adhésion. Ici, Lhermite n’arrive pas à incarner cela, ce qui se ressent fortement dans la dernière scène, d’ailleurs.

Mon autre réserve tient dans le fait que le film est bien moins corrosif que ne l’est la BD qui est très drôle car sans complaisance sur ce milieu où règnent l’hypocrisie, la crasse et le superficiel. Et le tour de force de la BD est de montrer que malgré tout cela (à cause de tout cela ?) il se produit tout de même une action politique qui n’est pas que de l’esbroufe. La BD montre également à quel point ce milieu broie les personnes et notamment le héros qui en devient agressif, ce qui engendre des tensions avec sa fiancée. Là, le film passe sur ces aspects.

Mais on le voit, mes réserves sont en fait liées à l’adaptation et pas forcément au film en tant que tel qui est une vraie bonne comédie intelligente.

— Mathieu

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s