Vikings, (saisons 1 et 2) de Michael Hirst

Sérié créée par Michael Hirst, que l’on connait déjà grâce à l’excellente série The Tudors (un peu d’humour ne fait pas de mal) et qui compte pour l’instant deux saisons de 9 et 10 épisodes. La troisième saison est annoncée pour 2015. Vikings décrit les aventures de Ragnar Lothbrok, un guerrier viking, vivant vraisemblablement dans ce que l’on considère actuellement comme la Norvège. Il est au service du Comte (Earl) Haraldson dont il conteste de plus en plus l’autorité. Lors d’une réunion publique, où Haraldson doit indiquer l’objectif des prochains raids, Ragnar prend la parole et propose de mener des raids vers l’Ouest et non vers l’Est comme il est alors de coutume. Ragnar prétend alors que de nombreuses richesses les attendent à l’ouest, là où beaucoup (comme le Comte) prétendent qu’il n’y a rien. Sa proposition est rejetée et attire sur lui les foudres d’Haraldson, qui voit en Ragnar un concurrent potentiel.

Après avoir interrogé « l’oracle » du village, Ragnar décide de faire cavalier seul, et parce qu’il a notamment en sa possession un objet capable de l’orienter vers l’Ouest. Il commande à Floki un bateau capable d’affronter des vents plus violents et il recrute des hommes pour son expédition. Dans le plus grand secret, il fait voile vers l’Ouest avec quelques hommes. Après une traversée tumultueuse, ils atteignent enfin la terre. Ils débarquent alors dans une zone isolée où seuls vivent quelques moines qui ne leur offrent que peu de résistance. Ragnar et ses hommes pillent le lieu, prennent quelques esclaves et repartent.

Ils sont accueillis dans leur village en héros, à l’exception d’Haraldson qui ne peut que constater alors que Ragnar lui a menti et qu’il a eu raison sur lui. Haraldson confisque le butin de Ragnar et ses hommes, leur laissant uniquement la possibilité de garder un objet. Ragnar choisit de garder un prêtre en esclave, Athelstan. Même si à présent le Comte donne son accord pour d’autres raids à l’ouest, Ragnar sait que la guerre est désormais déclarée entre lui et son seigneur.

La vidéo du générique donne une idée assez fidèle de l’ambiance de cette série, à la différence des trailers qui versent un peu trop  dans le clinquant. La première saison de Vikings est assez passionnante. Les raids en Angleterre sont peu nombreux (il n’y en a que deux) et la majeure partie des épisodes se passe dans le village de Ragnar où l’on peut découvrir le mode de vie de ses guerriers ainsi que leurs croyances. L’épisode à Uppsala est assez réussi et tente malgré quelques clichés de narration de rendre compte des croyances de ces hommes du Nord. On comprend pourquoi les Vikings pillent aux abords des mers et des fleuves (ils n’ont pas d’autres moyens de transport une fois débarqués), à quoi servent les raids et comment les guerriers vikings représentent une partie de la population des ces pays de Nord, mais pas l’ensemble puisque ces hommes du Nord sont aussi des éleveurs et des cultivateurs. Malgré des erreurs historiques relevées par de nombreux historiens (les Vikings condamnent peu à mort mais bannissent ; ils n’ont pas une société aussi structurée et autoritaire, notamment en ce qui concerne le rôle des Jarls/ Earls  même si une tendance au renforcement de l’autorité et à la centralisation court tout au long de la période médiévale ; les shield-maiden ne sont attestées que dans la littérature), l’ensemble parait crédible. Les acteurs sont bons et notamment Travis Fimmel qui joue Ragnar, l’opportuniste parfait. La combinaison entre le légendaire (les personnages principaux, notamment Ragnar, Lagartha et Auslaug sont issus de la Saga de Ragnar) et l’historique (les premiers raids vikings en Angleterre et notamment à Lindisfarne en 793), malgré les réticences initiales, fonctionne plutôt bien.

La saison 2 est un peu plus décevante. Les raids se multiplient ainsi que les scènes de combat. Ragnar devenu comte s’allie avec un autre Jarl et avec le roi du Danermark, Horik, pour organiser des raids plus conséquents et plus au sud de l’Angleterre, dans le Wessex. L’ensemble de la saison est surtout parcourue par des alliances, des trahisons, des retournements de situation qui lui donnent un côté beaucoup plus feuilleton qui lasse plus vite. Visuellement, la série devient plus clinquante avec des couleurs saturées et des plans hyper construits mais finalement vide de sens sur des paysages. Le croisement entre un fond historique et un fond légendaire (autour des sagas nordiques) fonctionnent de moins en moins : les faits historiques (et la chronologie) ne sont plus respectés, pas plus que la saga qui a inspiré la série. Le spectateur commence lui à ne plus savoir où va le créateur, victime de son succès (ou renouant avec ses vieux démons tudoriens). A la fin de la saison 2, Ragnar est roi. On suppose donc que la saison 3 verra sa chute. Et celle de la série probablement !

NB : Dans la saison 3, on veut un cross-over Vikings/ True Blood avec les origines d’Eric en réunissant les frères Skarsgard à l’écran !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s