’71 de Yann Demange

1971 : le jeune soldat britannique, Gary Hook (Jack O’Connell) est envoyé à Belfast pour maintenir un semblant d’ordre dans les différents quartiers de la ville. Les affrontements entre catholiques et protestants sont récurrents et dans cette confusion générale des factions se mettent en place pour rétablir l’ordre et au passage assoir leur pouvoir. Autant dire que l’armée britannique n’est pas forcément la bienvenue que ce soit du côté des protestants ou du côté des catholiques.

Un rapide briefing permet aux soldats arrivés depuis peu de prendre connaissance des différents quartiers et des points de contact entre les deux communautés et de découvrir que les services secrets de l’armée sont infiltrés au sein des communautés locales. Puis, ils sont envoyés en mission dans la ville pour trouver un individu et ses armes. L’opération, probablement mal préparée, vire à l’affrontement avec la population (qui proteste de voir l’un des leurs frappé au sol par les forces armées) et, dans le chaos qui suit, un enfant parvient à voler l’arme d’un soldat. Deux jeune recrues, dont Gary, partent à sa poursuite sans se rendre compte que ce faisant ils s’écartent de leur unité.

Pris à partie par la population, les deux soldats se retrouvent au sol roués de coups. Malgré l’intervention d’une jeune femme qui tente de calmer la foule, un soldat est abattu froidement par un homme armé, surgi de nulle part. Gary prend la fuite dans les quartiers, poursuivi par l’homme et l’un de ses complices.

A la nuit tombée, il  a réussi à semer les deux hommes mais ne sait pas où il est (probablement dans les quartiers catholiques), il est blessé et ne sait pas comment retrouver son unité. Une longue nuit commence pour Gary…

Un bon survival, bien flippant et assez bien mené. On est tendus pendant toute la durée du film et les rebondissements même s’ils apparaissent clairement comme des obstacles supplémentaires pour faire durer le suspens, restent cohérents avec le choix du lieu et de l’époque. Rapidement Gary est recherché par tout le monde, l’IRA (historique et provisionnal), les loyalistes, les services secrets de l’armée et l’armée elle-même. Et sur ces quatre factions, trois veulent sa mort.

Par contre pour ce qui est du contexte historique, le film joue la carte de la confusion et presque de l’incohérence des mouvements armés de Belfast à cette époque. Les dissensions à l’intérieur de l’IRA sont visibles mais pas expliquées. Les missions confiées à l’armée britannique sont peu claires dans le film et de façon assez surprenante cette dernière fait immédiatement face à l’hostilité de la population. Les rapports entre les services secrets et l’armée, et entre les services secrets et les loyalistes sont aussi assez confus même si on comprend que des individus tissent des réseaux entre les trois factions, souvent de manière non-officielle (plus ou moins la thèse du film), dans le but de créer plus de chaos, de provoquer des divisions et d’empêcher toute sortie de crise. Dans ce chaos généralisé, le pauvre soldat britannique ne parait être qu’un jouet, une proie pour l’IRA, une nuisance pour les loyalistes, quelqu’un qui a vu quelque chose qu’il n’aurait pas dû voir pour les services secrets, et un sacrifié pour l’armée.

Quelques belles scènes, certaines dramatiques comme la scène où Gary suite à une explosion devient sourd pendant plusieurs minutes. On le voit alors errer devant le pub éventré par l’explosion, sortir des corps, puis fuir, dans le brouillard et dans un silence assourdissant. La scène est impressionnante et très bien menée. D’autres plus « historiques », le film se clôt en effet sur une scène de recrutement. Telle qu’elle est amenée et telle qu’elle est filmée, la scène parait très crédible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s