Orange is the New Black (saison 3) de Jenji Kohan

Le dernier épisode de la saison 2 se terminait sur la disparition tant espérée de Vee et celle héroïque de Rosa. Alex était de retour à la prison de Litchfield, après qu’elle ait été dénoncée par Piper. Quant à Caputo, il reprenait la direction de la prison, en promettant une meilleure gestion de celle-ci. La saison 3 débute sous de mauvais augures pourtant, puisque la nouvelle de sa fermeture surprend tout le monde (y compris le spectateur). Caputo met en place un partenariat avec une entreprise privée, « sauve » la prison mais le remet aux mains de gestionnaires davantage préoccupés par les chiffres que par les détenues. Red met fin à son trafic pour retrouver une place en cuisine. Malheureusement pour elle, les nouvelles normes imposées par le privé limitent son travail au réchauffage des plats déjà préparés. Piper se place alors en leader d’un trafic de petites culottes usagées, détournant l’exploitation dont elle (ainsi que les détenues) est victime en entreprise lucrative.

Le partenariat mit en place par Caputo permet à la série d’aborder la question des partenariats public/privé et de révéler les aberrations du système : la déshumanisation des détenues et l’exploitation de leur force de travail. L’introduction de plats préparés annihile tout le potentiel humain qui naissait de la gestion par les détenues de leur alimentation (même si cela créait des conflits) et elle réduit la prise des repas à une activité nécessaire en leur enlevant toute convivialité. Il faut toute l’ingéniosité de Red pour contourner cet assujettissement par l’intermédiaire de son jardin et de ses repas privés (auxquels elle convie certaines détenues).

L’exploitation de leur force de travail se manifeste toute d’abord par l’organisation d’un test, qui devait permettre de désigner les détenues méritantes et les associer à un atelier leur procurant un revenu d’un dollar par jour (une manne pour ses détenues). Devant les résultats plus que chaotiques de ce test, l’organisateur a fini par admettre que ces derniers avaient été trouvés sans égard sur internet, jamais notés et les détenues choisies au hasard. Le but : faire en sorte que le choix des détenues retombe non pas sur les gérants de la prison, mais sur les détenues elles-mêmes qui vivent alors un sentiment d’échec et ainsi s’en prennent à elles-mêmes plutôt qu’au système.  L’atelier en question est un atelier de couture de lingerie fine. Si les détenues sont payées un dollar de la journée, la vente de leur production rapporte un paquet à l’entreprise. Ce qui donne à Piper l’idée de détourner à son profit cet atelier en organisant la vente de petites culottes usagées vers l’extérieur. Ce faisant, elle participe elle aussi à cette logique libérale et capitaliste, sur laquelle cette saison tente de jeter un regard critique.

La religion est particulièrement présente dans cette saison 3 : il est en effet beaucoup question de judaïsme, de miracle et d’amour (notamment les liens maternels). J’ai moins adhéré à ces propos sur la religion, même s’il y a quelques bonnes idées sur la vulnérabilité des croyants et sur le sectarisme des religions. J’ai préféré toute la partie sur la gestion privée de la prison et sur les méfaits du capitalisme : déshumanisation, compétition, exploitation et … adhésion.

La dernière scène de cette saison est magnifique, ces quelques minutes de liberté dans un eau boueuse rendent parfaitement compte de la force et la beauté de ces femmes qui tentent malgré leur situation de faire au mieux. Une saison avec moins de sexe, beaucoup de religion, plus de critiques sur la gestion carcérale, avec des détenues toujours aussi victimes et actrices du système, bref, une bonne saison et, malgré son côté ludique, une bonne série.

Le clown déjanté et l’enterrement des bébés avortés

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s