Inside Out de Pete Docter et Ronnie Del Carmen

Le dernier né du studio Pixar, et une très bonne surprise. Le film s’ouvre sur la naissance de Riley, une petite fille. Apparaît alors simultanément à l’écran, Joy, l’incarnation de ce sentiment, rapidement rejointe par Sadness, Fear, Anger et Disgust, cinq sentiments primaires qui vont guider tour à tour la vie de Riley. Ces cinq incarnations suivent le quotidien de Riley, Joy étant celle qui supervise l’ensemble pour que la vie de la petite fille ne soit que joie. En plus de suivre le quotidien de Riley, les cinq acolytes gèrent ses souvenirs (tous associés à un seul sentiment), souvenirs qui peuvent devenir des souvenirs profonds, qui détermineront sa personnalité (représentés à l’écran sous la forme d’îlots qui se construisent peu à peu, servent de support pour tous les situations où Riley a besoin d’aide et peuvent éventuellement disparaître). Dans le cas de Riley, cinq souvenirs profonds ont été sauvegardés par Joy, cinq souvenirs associés à ce sentiment et qui ont donnés naissance aux cinq îlots, qui sont la famille, l’honnêteté, l’amitié, le hockey et le loufoque.

Deux événements vont venir compliquer la tâche de Joy. En grandissant, Riley éprouve de plus en plus le sentiment de tristesse, au point que certain de ses souvenirs pourtant associés à la joie se teinte de tristesse (les dessinateur ont associé chaque sentiment à une couleur, le bleu est donc associé à la tristesse, et vient polluer les souvenirs teintés de jaune de Riley, ceux associés à la joie). Enfin, et surtout, les parents de Riley déménagent du Minnesota à San Francisco. Malgré les trésors d’ingéniosité de Joy pour éviter à Riley de ressentir de la peine devant sa nouvelle vie à San Francisco, elle ne peut éviter l’apparition du premier souvenir profond teinté de bleu.

En refusant que ce dernier aille rejoindre les cinq précédents, Joy dérègle l’ensemble des souvenirs de Riley. Elle et Sadness sont éjectés hors de la console de suivie, envoyés avec les souvenirs profonds de Riley dans l’espace chaotique de stockage des souvenirs, il ne reste alors pour guider la jeune fille que Anger, Disgust et Fear. 

Beaucoup de bonnes idées comme ces personnages qui viennent nettoyer la mémoire de Riley (représentée à l’écran par d’immense bibliothèque où sont stockés les souvenirs) en aspirant les souvenirs éteints de la jeune fille ou comme Bing Bong, ce personnage imaginaire qui erre dans l’espace de stockage et va peu à peu disparaître lui aussi. J’ai beaucoup aimé aussi l’idée du générique de pub (pour un chewing-gum) qui reste dans la mémoire de Riley au grand désespoir d’Anger qui n’en peut plus de l’entendre. Tout cela est diablement bien fichu.

Certes on reste dans l’imaginaire très américain, avec la mise en avant des valeurs comme la famille, l’amitié et l’honnêteté, mais je trouve qu’il y a un réel effort de mis en scène du fonctionnement des sentiments, de la mémoire et des souvenirs. Le fait que Joy accepte une part de tristesse dans les souvenirs de Riley et que cela ouvre tout un monde de souvenirs mitigés (teintés de deux voire trois couleur) est intéressant.

Les quelques passages où nous voyons les émotions des autres personnages (ceux du père, de la mère et plus hilarant ceux d’un jeune garçon) sont assez bien vus. Bien vue aussi la scène du rêve, représentés sous la forme d’un tournage de film qui part en vrille.

Après il manque la raison, mais les scénaristes ont du évacuer le problème en ce concentrant sur une jeune fille (11 ans) pour s’éviter de penser à l’interaction entre cette dernière, les sentiments et les souvenirs. Et je me demande comment les enfants, qui sont en partie la cible de ce film, l’ont reçu. Je trouve que tout le propos est assez adulte finalement.

Mention spéciale à la séquence sur les chats, qui m’a bien fait marrer :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s