Les Ogres-Dieux, tome 2 : Demi Sang de Hubert & Bertrand Gatignol

En contre bas du château des Ogres-Dieux s’étend la ville des humains. Régnant sur ces humains mais ne souhaitant pas y consacrer leur temps, les Ogres-Dieux ont institué la fonction de chambellan, ce dernier devant s’occuper de l’intendance en dérangeant le moins possible ces majestés au risque de le payer de sa vie. Le poste de chambellan est à la fois un poste convoité, le seul qui permette de s’élever au-dessus de la ville pour pénétrer dans l’antre des Dieux, et redouté, car l’espérance de vie des chambellans dépendant du bon vouloir des Ogres. Les familles humaines les plus riches – les nobles nés – se sont disputées le poste au fil des années, empêchant tout roturier d’accéder au poste. Yori Draken est un demi sang, fils illégitime né de l’union d’une roturière avec un noble. Son statut lui interdit donc l’accession à cette haute distinction, et pourtant  il est à présent le chambellan du royaume, un titre qui ne lui était pas destiné mais qu’il a obtenu au prix de nombreux méfaits. 

Après Les Ogres-Dieux, tome 1: Petit , on retrouve avec plaisir l’univers crée par Hubert et mis en scène et dessiné par Bertrand Gatignol. Ce tome 2 n’est pas la suite à proprement parlé du tome 1, mais il se situe dans le même univers et dans la même aventure : en effet le tome 1 se focalisait sur des événements survenus au château parmi les Ogres- Dieux (et principalement autour de la naissance de Petit), le tome 2 se focalise sur des événements survenus en contre bas du château parmi les humains mais dans le même espace temps puisqu’au détour d’une planche on revoit des éléments liés à la naissance de Petit. Un récit parallèle donc, qui ne revient pas franchement sur les événements du tome 1, mais vient compléter notre vision de cet univers fantastique.

L’histoire de cette ascension d’un mal né à un poste de noble permet à l’auteur de reprendre son récit sur l’univers des Ogres-Dieux, en s’attardant cette fois sur la figure du chambellan. Comme précédemment avec le Livre des aïeux, qui s’inséraient dans le récit pour nous raconter l’histoire de ces ogres devenus dieux,  des extraits du Livre des chambellans ponctuent le récit et nous raconte la succession des chambellans jusqu’à Yori. Ce dernier va utiliser tous ses talents pour convoiter le poste de chambellan ne reculant devant aucun crime pour arriver à ses fins. Une soif d’ascension qui le fait devenir un ogre, y compris au yeux de sa propre mère.

Dans cette série le goût de l’auteur pour la mise en récit est particulièrement appréciable. Il aurait pu présenter son monde en quelques pages pour en exposer les principaux éléments afin de se consacrer ensuite à son récit principal. Au lieu de cela, il mêle la présentation de son univers à son récit principal dans un entrelacs d’histoires qui interagissent entre elles. Il y a un réel plaisir de lecture à suivre cet entrecroisement d’histoires en prenant tout son temps pour voir naître cet univers nouveau. Il est ainsi formidable également de ne pas savoir d’où lui viennent toutes ses idées. A le lire, on a l’impression qu’il détient un univers sans fin, dont on explore peu à peu les contours.

Quant à la mise en scène dessinée par Bertrand Gatignol, elle est toujours aussi somptueuse par sa finesse et par sa minutie. Le soin apporté à la mise en page est impressionnant, à la hauteur de la prestation graphique. L’utilisation du noir et blanc convient parfaitement à cet entrelacs d’histoires qui tout nous font découvrir un univers cruel, tiraillé par des sentiments aussi simple que l’ambition, la jalousie ou la cupidité. Les dorures présentes ici ou là soulignent cet décrépitude du temps présent face à un passé que l’on cherche, au moins dans les livres d’histoire, à glorifier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s