Les Vieux fourneaux, tome 5 : Bons pour l’asile, de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet

Mimile et Antoine montent à Paris pour voir un match de l’équipe de France de rugby. Ils doivent retrouver Pierrot pour y aller ensemble mais auparavant Antoine doit ramener Juliette à sa mère. Pendant que Mimile se charge de retrouver Pierrot, Antoine file chez Sophie, sa petite-fille et la mère de Juliette, dans l’idée que cette course ne va pas lui prendre beaucoup  de temps. Mais pour lui les choses ne se passent pas comme prévu. Au lieu de retrouver Sophie, Antoine tombe nez à nez avec son propre fils, Sophie ayant décidée qu’il était temps qu’ils se reparlent, ce qui n’est pas du goût des garçons. Alors qu’Antoine commence une longue et difficile discussion avec son fils, Mimile apprend que Pierrot vient d’être arrêté par la police et qu’il n’a que faire d’aller au stade. Il se retrouve donc à aller seul voir le match…

Difficile de trouver beaucoup à dire sur ce nouveau tome des Vieux Fourneaux. Depuis le tome 3, les albums sont moins drôles, les liens avec l’actualité (comme ici les migrants) paraissent artificiels et la trame narrative autour de l’enfant de Juliette et de ses relations avec ses proches prend plus de place, alors que personnellement ce n’est clairement pas l’aspect le plus intéressant dans cette série. Le personnage de Juliette est plaisant mais sans plus.

Il est d’ailleurs remarquable que la mort d’un personnage important des derniers albums, pas l’un des personnages clés mais une figure que l’on voyait régulièrement, ne nous emplissent pas plus d’émotion. Du coup, des craintes s’élèvent pour la suite : comment peuvent-ils à présent mettre un terme à cette série qui ne semblent plus avoir énormément à dire et qui s’est inscrit dans la répétition depuis plus de deux albums, sans doute bien trop victime de son succès ?

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s