Chambre 212 de Christophe Honoré

Marie (Chiara Mastroianni) est professeur de droit dans une université parisienne. Elle vit depuis plus de vingt ans avec Richard (Benjamin Biolay) et s’autorise régulièrement des aventures avec d’autres hommes, parfois parmi ses propres étudiants.  Un SMS envoyé par l’un d’eux, en réaction à la fin de leur relation, est vu par Richard. Ce dernier, malgré les protestations de Maria lui expliquant que cette relation ne signifie rien (comme toutes les autres d’ailleurs) et qu’il a dû probablement en faire de même (ce qu’il nie), prend mal l’infidélité de son épouse et se mure dans le silence (tout en s’enfermant dans la chambre du couple). Plutôt que de dormir sur le canapé, Maria traverse la rue pour prendre une chambre dans l’hôtel voisin. Occupant la chambre 212, Maria peut à loisir observer son mari se morfondre en constatant son départ. Mais bientôt la toute nouvelle célibataire est rejoint dans un premier temps par Richard, jeune de plusieurs années (Vincent Lacoste) qui n’apprécie pas ce qu’elle lui fait (bien des années plus tard), puis dans un second temps par ses anciens amants, sa mère et sa conscience qui lui font prendre conscience de ses actes.

Un film léger sur le couple et les choix de vie. Benjamin Biolay est parfait dans le rôle de Richard, personnage désabusé qui traine ses guêtres dans son appartement, les mains dans les poches, donnant cette impression de subir les événements. Chiara Mastroianni campe une femme drôle, aérienne qui ne veut pas (mais va s’y résoudre un peu) dramatiser outrageusement ses actes. Vincent Lacoste est émouvant dans le rôle de Richard jeune et j’avoue j’ai beaucoup ri à la prestation de Stéphane Roger, sosie de Charles Aznavour.

Le ton de ce film est résolument drôle et léger, à l’image de sa résolution finale, sorte de pendant drolatique à un autre film de Christophe Honoré, Non ma fille tu n’iras pas danser. Cette fois Maria danse et entraine avec elle ses proches. Point de drames, mais des êtres qui s’interrogent sur leurs choix pour accepter finalement de les assumer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s