Nos cinq (six voire sept) films préférés de 2020

La traditionnelle photographie de nos tickets d’entrée est triste cette année (et pas uniquement parce que certains sont passés à la machine) : on y voit bien que, même en y plaçant en double nos entrées, nous sommes évidemment allés très peu, trop peu, au cinéma, et on sait bien pourquoi. La pandémie aura ainsi confirmé ce que nous ressentions depuis plusieurs années déjà : le cinéma est un art en voie de disparition. Polarisé entre d’un côté les « blockbusters » à gros budget et à petit propos et les films « d’art et d’essai » à petit budget et gros melon, le cinéma a perdu ce qui avait fait, à nos yeux et pour notre génération, son attrait, celui d’être un divertissement populaire pouvant changer notre vision du monde. Bref, petite année, donc, au cours de laquelle nous n’avons vu que peu de films (34) et souvent à la maison (c’est pourquoi beaucoup de films de notre sélection ne datent pas de 2020 ou alors du début de l’année). Voilà pourquoi aussi notre best-of de l’année 2020 ne comporte que cinq films au lieu des dix habituels.

Rappelons le principe : nous votons chacun notre classement des cinq meilleurs films, le premier recevant cinq points, le cinquième un point.

Et donc voici nos cinq (enfin six) films préférés de 2020 :

5e ex-aequo : The Trial of the Chicago Seven, d’Aaron Sorkin (avec 2 points) :

L’efficacité du film judiciaire à l’américaine au service d’un rappel mémoriel de ce procès contre sept militants aux profils différents mais qui tous représentaient une menace pour l’Amérique du tournant conservateur. C’est parfois attendu, y compris jusque dans la dramatisation du tribunal, mais c’est au service d’un propos juste et qui paraît plus que nécessaire.

5 ex-aequo : Un pays qui se tient sage, de David Dufresne (avec 2 points) :

Un film nécessaire, implacable, effrayant, qui devrait, qui aurait dû permettre une plus grande prise de conscience de ce qui se passe depuis au moins 2016.

4. Roubaix. Une lumière, d’Arnaud Desplechin (avec 3 points) :

Mise en scène impeccable, acteurs parfaits (mention spéciale à Roschdy Zem), propos solide et maîtrisé, tonalité sociale : un film efficace.

3. Proxima, d’Alice Winocour (avec 5 points) :

Un film sur une femme astronaute, et cela que cela peut signifier. Un film qui met en scène les difficultés familiales que soulève la carrière d’une astronaute, sans sur-dramatiser. Eva Green est toute en mesure et en justesse, Matt Dillon est excellent.

2. Les Misérables, de Ladj Ly (avec 8 points) :

Sorti fin 2019, ce film coup de poing a dérangé tous ceux qui ne veulent pas voir et constitue un regard nécessaire (même s’il n’est pas sans poser question, ce qui est bien) sur les territoires abandonnés de la République, suscitant également l’unanimité chez les Boggans.

1. Never. Rarely. Sometimes. Always, d’Eliza Hittman (avec 10 points) :

Unanimité chez les Boggans pour la surprise de 2020 : un film d’une délicatesse et  exceptionnelles pour traiter un sujet difficile et qui aurait pu très rapidement virer au voyeurisme. Une merveille portée par des actrices d’une beauté touchante incroyable et filmées par une caméra toujours empathique.

Et, enfin, une mention spéciale à Songs My Brother Told Me, de Chloé Zao : avant l’incroyable, poignant, délicat, parfait The Rider, film avec lequel nous l’avions découverte, nous avons vu son précédent. Tous les thèmes de The Rider y sont déjà traités : les Native Americans, les chevaux, la misère, l’alcoolisme, la drogue, la vie mélange de cette modernité désespérante du Midwest et des traditions, et les relations familiales, impossibles, dans ce marasme, le tout avec cette poésie qui vient notamment de sa manière de filmer au ras du sol les paysages incroyables. Une sorte de premier jet pour ce qui deviendra son chef d’oeuvre. On attend son prochain, Nomad Land, avec impatience et on espère le voir dans une salle de cinéma, dans notre cinéma, à Mamers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s