The Mandalorian (saison 2) de Jon Favreau

Mando ne s’étant pas résolu à abandonner Bébé Yoda, il lui incombe à présent de parcourir l’univers à la recherche d’un jedi, seul être capable d’aider son compagnon à développer ses pouvoirs. Encore faudrait-il qu’il sache où se trouvent ces derniers ! Comme Mando doit réparer quelques dégâts faits sur son vaisseau, il profite de l’occasion pour interroger ses contacts. Se fiant à un très vague indice, il commence son périple à travers l’univers dans l’espoir de trouver « les membres d’un ordre de sorciers ennemis ».

Cette deuxième saison de Mandalorian est forcément plus décevante que la première puisque l’effet de nouveauté s’est estompé. Bébé Yoda, renommé Grogu, poursuit ses mimics mignons mais la magie opère moins. Quant au scénario, avec beaucoup d’épisodes qui ne servent pas vraiment l’intrigue (deux ou trois épisodes sont construit autour de la réparation du vaisseau de Mando, ce qui parait tout de même quelque peu facile) et d’autres qui se perdent dans des intrigues secondaires qui ne sont que très peu liés à l’ensemble, il donne l’impression que les scénaristes tirent en longueur une narration qui pourrait tenir en deux, trois épisodes. Ce qui est d’autant plus frappant que les rencontres fait par Mando lors de ces épisodes annexes ne permettent même pas d’approfondir l’univers à défaut de faire réellement avancer l’intrigue.

Heureusement, Mando finit par retrouver un jedi, qui lui enjoint de conduire Grogu sur un ancien temple jedi pour qu’il lance un appel et qu’un jedi (mais qui?) réponde à celui-ci et se propose comme son guide. Un peu tiré par les cheveux, mais passons. A partir de cet épisode, la saison prend un peu plus d’ampleur. Le dernier épisode et surtout l’arrivée très spectaculaire de… (chut !) rattrape une saison jusque-là plutôt médiocre. Reste qu’à présent on se demande ce qu’ils vont bien pouvoir raconter en saison 3.

La série est cependant agréable à regarder, elle est parfois drôle, ménage de nombreux clins d’œil à l’univers et aux personnages de Star Wars tout au long des épisodes pour nous tenir en alerte (même si globalement elle n’apporte rien à la compréhension de l’univers ou des personnages), ce qui en fait un bon divertissement. Et puis les génériques de fin sont toujours un vrai régal.

Maintenant, que va-t-il advenir de Mando sans son compagnon préféré ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s