The Expanse (saison 6) de Mark Fergus & Ty Franck

Les dirigeants des Nations Unies de la Terre se sont associés aux forces de la République de Mars pour monter une coalition contre Marco Inaros (Keon Alexander), qui continue de bombarder leurs positions et la Terre, laissant derrière lui des milliers de victimes civiles. Ce dernier, réfugié sur Cérès, bénéficie de l’aide de certains Belters, qui voit en lui l’homme providentiel qui leur permettra de se libérer du joug des Inners, à savoir les habitants de la Terre et de Mars. A la tête d’une flotte libre, Marco Inaros détient d’importants moyens logistiques et militaires pour mener ses opérations. Les Inners à moins de s’associer aux Belters non alignés à Marco, n’ont aucun moyen de le contrer.

L’équipage du Rocinante est envoyé en mission pour tenter de comprendre par quels mécanismes Marco Inaros parvient à envoyer des météorites sur la Terre et ce faisant de stopper ce processus. Avasarala (Shohreh Aghdashloo) tente de convaincre les dirigeants de la Terre et de Mars de faire une alliance avec les Belters et notamment avec Drummer (Cara Gee) qui reste, bien que Belter, une vive opposante à Marco. En combinant le neutralisation du pouvoir de feu de Marco par l’équipage du Rocinante, et les frappes conjuguées de Drummer, des forces terrestres et martiennes, il est alors envisageable de battre Marco. D’autant que ce dernier n’a plus qu’une étape à franchir dans son vaste projet : rejoindre Médina, une station armée construite dans le Ring qui lui permettrait de détruire tous les systèmes solaires qui oseraient s’opposer à lui.

Comment peut-on concevoir terminer une série comme The Expanse, avec la multitude des fils narratifs non traités jusqu’à présent (comme les entités qui ont créé puis été été tuées par la protomolécule) en six épisodes. Simple. Le choix a été fait de se concentrer sur Marco, personnage inintéressant, mal écrit, mal joué mais qui a le mérite d’avoir si peu à dire et à apporter sur l’univers que l’on peut facilement se contenter de l’éjecter en six épisodes.

Voici donc la saison 6 et dernière saison de The Expanse, tout allouée à la grande bataille (version jeu vidéo dégueulasse) contre Marco, dont on sait pertinemment qu’il ne gagnera pas et d’ailleurs ce n’est pas un problème puisqu’il y a d’autres forces dans l’univers bien plus dangereuse que lui. Alors certes s’il détruit la Terre, s’en est fait des opérations contre les entités, mais sa fin à lui ne peut en aucun cas être une fin en soi.

Reste donc en suspens, la découverte des entités, le fonctionnement réel des Ring et comment la Terre, Mars et les Belters vont pouvoir survivre face à ces entités surpuissantes. On en saura rien, on sait juste que Marco a fait plouf dans la lumière rouge, que Philip (le crétin de service) a réussi à s’échapper ce qui nous réjouit à peine mais sa maman va être contente. Drummer va gérer les navigations vers le Ring, sans que l’on sache précisément pourquoi puisque les personnages n’ont eu de cesse de répéter qu’ils ne comprenaient pas bien comment le Ring fonctionnait. Et l’équipage du Rocinante va faire du Uber service du trafic marchand.

A ce stade, il faut conseiller à quiconque n’aurait pas encore commencé la série et envisagerait de le faire, de ne regarder que les trois premières saisons et surtout surtout de ne pas continuer ensuite. Les saisons 4, 5 et 6 n’appartiennent pas à cette série, c’est autre chose qui n’a finalement rien à voir si ce n’est la présence des mêmes personnages. Le Ring apparaît, certes on ne sait pas pourquoi en fin de saison 3 mais on en sait pas plus en fin de saison 6 alors autant ne pas perdre du temps à voir la suite en espérant quelque chose.

On ne pourra donc que se borner à dresser un constat amer : The Expanse, série adaptée des romans éponymes (écrits par un duo qui sont secrétaires de G. R. R. Martin), avait une originalité dans sa manière de raconter une exploration du système solaire sous fond d’intrigues politiques et même de données du voyage spatial crédibles (une sorte d’anti-Star Wars). Toute cette originalité s’est perdue à partir du moment où Amazon a racheté la série qui était menacée d’arrêt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s