The Card Counter de Paul Schrader

William Tell (Oscar Isaac) a appris à compter les cartes lors d’un long séjour en prison. Depuis sa sortie, il vit en nomade, écumant les casinos pour se faire de l’argent mais en restant toujours sous les radars pour ne pas être repéré par les gérants. Miser petit, gagner peu mais constamment, tel est son crédo. Lors d’un déplacement, il retrouve une ancienne partenaire de jeu, La Linda (Tiffany Haddish). Mandaté par des millionnaires, elle recherche des joueurs acceptant de jouer leur argent moyennant un partage des recettes (mais pas forcément des risques). William refuse, préférant comme toujours gagner peu mais être indépendant.

Lors d’un séjour dans un casino, il croise la route de John Cordo (Willem Dafoe), ex-militaire, qui s’est à présent reconverti dans le privé et Cirk Baufort, fils d’un soldat avec qui William a servi en Irak. Cirk demande l’aide de William pour se venger de Cordo, responsable selon lui de la mort de son père. En Irak, Cordo était le chef d’une unité militaire chargée d’interroger des suspects en utilisant tous les moyens nécessaire, y compris la torture. Cette unité dans laquelle a servi William et le père de Cirk, est devenue célèbre suite à la publication de photographies montrant des détenus torturés par des militaires américains. Le scandale d’Abou Ghraib a conduit à la condamnation des soldats, mais aucun supérieur n’a été inquiété. A la suite de cette condamnation, le père de Cirk a sombré dans l’alcool et la violence, jusqu’à son suicide.

William accepte d’aider Cirk, mais davantage pour lui faire oublier son projet, et contre toute attente, il accepte la proposition de La Linda. Son objectif est de se faire beaucoup d’argent, rapidement pour sortir Cirk de son impasse.

Lire la suite

Un héros d’Asghar Farhadi

Rahim (Amir Jadidi) doit purger une peine de trois ans de prison suite à la plainte de ex beau-frère, Braham (Mohsen Tanabandeh) concernant une dette d’argent qu’il n’a pas payée. Il bénéficie parfois de sorties exceptionnelles, ce qui lui permet de revoir sa sœur, son fils et sa nouvelle compagne Farkhondeh (Sahar Goldust), sa femme ayant depuis demandé le divorce. Lors d’une de ces permissions, Rahim demande à son beau-frère de l’accompagner chez Braham pour le convaincre de retirer sa plainte en échange du remboursement d’une partie de sa dette. Rahim, grâce à Farkhondeh, possède à présent une importante quantité de pièces d’or qu’il compte échanger contre de l’argent pour payer sa dette. Mais Braham, constatant que le remboursement n’est pas complet, refuse de retirer sa plainte.

Rahim retourne donc en prison mais avant il dépose une annonce dans les rues de sa ville indiquant qu’il a trouvé un sac rempli de pièces d’or et que la propriétaire de ce sac peut le réclamer auprès de sa sœur. Une femme se présente, décrit le sac et récupère son bien quelques jours plus tard. Elle appelle alors la prison pour remercier Rahim, le directeur de la prison prend alors connaissance du geste de Rahim. Impressionné par ce geste, de la part de quelqu’un qui est emprisonné pour des soucis d’argent, le directeur décide de convier la télévision pour le donner en exemple. Rahim devient rapidement un héros, il bénéficie alors de l’aide d’une association qui lui propose de payer en partie sa dette, de lui trouver un travail pour qu’il puisse payer le reste et d’intercéder auprès de Brahim pour qu’il retire sa plainte. Après négociation, Rahim est libéré, mais pour lui les ennuis commencent, certains doutant de la sincérité de son histoire.

Lire la suite

No Time to Die de Cary Joji Fukunaga

Une jeune enfant assiste au meurtre de sa mère et parvient à blesser le tueur avant de s’enfuir en pleine campagne isolée. Rattrapée par ce dernier au milieu d’un lac gelé, elle lui doit la vie sauve quand la glace se brise sous ses pieds.

Après la capture de Blofeld, Madeleine (Léa Seydoux) et James Bond (Daniel Craig) profitent ensemble de quelques jours de repos à Matera au bord de mer. Alors qu’il se rend sur la tombe de son ex-compagne Vesper Lynd, James Bond est attaqué par des hommes armés. Il parvient à fuir, puis à retourner à l’hôtel pour récupérer Madeleine mais étant persuadé qu’elle l’a trahi, il la jette dans un train, refusant de l’écouter et lui enjoignant de ne plus chercher à le revoir.

Cinq années plus tard, James profite d’une retraite méritée en Jamaïque quand Felix Leiter (Jeffrey Wright), agent de la CIA et ancien ami, lui demande de reprendre du service pour enquêter sur la disparition d’un scientifique, Valdo Obruchev, qui a été kidnappé dans un laboratoire du MI6. Ce scientifique, avec l’accord de M, était sur le point de développer une arme de nanotechnologie capable de cibler pour tuer l’ADN d’une personne sans causer de dommages aux proches. Dans un premier temps, James Bond refuse l’offre puis, convaincue par le nouvel agent 007 (Lashana Lynch), il accepte la mission.

Lire la suite

Les Sorcières d’Akelarre de Pablo Agüero

En 1609, au cœur du pays basque, l’Inquisition mène des enquêtes de terrain pour lutter contre la recrudescence de la sorcellerie dans les villages les plus éloignés. Au fil des enquêtes, elle démasque des sorcières et les livre aux flammes pour purifier le territoire.

Sur le littoral, cinq femmes ont coutume de se réunir à la nuit tombée au cœur de la forêt pour y échanger quelques paroles. Ces femmes vivent seules et sont habituées à se débrouiller entre elles, puisque leurs maris, marins, sont régulièrement absents du domicile. La liberté dont elles bénéficient du fait de l’absence de leur époux n’est pas du goût de tous, en particulier ceux qui voient d’un très mauvais œil le fait que ces femmes se regroupent sans compagnie masculine, dans un lieu qu’elles tiennent secret, au cœur de la forêt, endroit tabou par excellence, dans une province récemment rattachée au royaume et où on parle une langue étrange.

Elle sont donc accusées de sorcellerie et arrêtées par l’Inquisition pour être interrogées afin de confesser leurs crimes. D’abord paniquées à l’idée d’être interrogées par des inquisiteurs, les cinq femmes décident contre toute attente de se jouer de leurs bourreaux.

Lire la suite

The French Dispatch de Wes Anderson

Dans la ville française au doux nom d’Ennui-sur-Blasé, Arthur Howitzer Jr. (Bill Murray), le directeur de publication du magazine The French Dispatch, décède subitement d’une attaque cardiaque. Selon ses dernières volontés, le magazine qu’il a créé doit cesser de publier immédiatement et disparaitre à jamais. Les journalistes qui travaillaient avec lui à la confection du journal, bien que souhaitant respecter ses dernières volontés, décident de rédiger un numéro spécial pour rendre hommage au journaliste qu’il fut. Ce numéro spécial sera composé d’une nécrologie en bonne et due forme, et de quatre articles mémorables qui ont fait la réputation du journal. Le premier est un reportage du journaliste cycliste Herbsaint Sazerac (Owen Wilson) qui a parcouru la ville en long et en large et peut ainsi attester qu’elle n’a pas changé au fil des ans. Le deuxième écrit par J. K. L. Berensen (Tilda Swinton), critique d’art, décrit la carrière extraordinaire de Moses Rosenthaler (Benicio Del Toro), prisonnier et de sa muse Simone (Léa Seydoux), sa gardienne. Le troisième écrit par Lucinda Krementz (Frances McDormand) relate une manifestation étudiante façon jeu d’échec qui a secoué il y a peu la ville. Enfin le dernier article écrit par Roebuck Wright (Jeffrey Wright), raconte comment un commissaire de police française s’est accaparé les talents d’un prestigieux chef pour les besoins de ses enquêtes.

Lire la suite