You Say You Want a Revolution? Records and Rebels 1966-1970

Exposition organisée par le Victoria and Albert Museum et qui s’est terminée le 26 février 2017. Elle avait pour ambition de décrire l’impact et l’importance des années 60, principalement dans le domaine de la musique mais en se permettant quelques excursions dans le cinéma, la mode, le design et… l’activisme politique. Tout en voulant faire une présentation exhaustive de cette période, le parcours de l’exposition réservait plusieurs salles à quelques figures locales comme les Beatles ou la mannequin anglaise Twiggy, britishness oblige. Enfin on nous promettait au commencement du parcours une expérience sonore unique, qui se limitait pourtant à une playlist d’époque fort peu originale mais très agréable à entendre. Voici donc l’exposition phare de cette fin d’année 2016, celle qui a attiré de nombreuses foules et qui m’a valu quelques heures d’attente… pour pas grand chose. Lire la suite

Publicités

The Color Line. Les artistes africains-américains et la ségrégation au musée du Quai Branly

L’exposition programmée au Musée du Quai Branly avait pour objectif d’interroger le rôle que l’art avait joué « dans la quête d’égalité et d’affirmation de l’identité noire » des Africains-Américains. Un objectif ambitieux dans le cadre d’une exposition, qui allait se confronter à deux difficultés difficilement surmontable : d’une part l’écueil du catalogue ou quand une exposition ambitionne de faire un panorama artistique sur une durée longue (un siècle), elle ne peut échapper au catalogage d’artistes et de courants divers si bien que rapidement le visiteur ne voit plus rien. D’autre part l’écueil de l’illustration historique ou quand les œuvres ne sont vues non pas en tant qu’œuvre unique mais comme support d’une thématique plus large, l’approche devient alors plus historique qu’artistique. La majorité des expositions se focalise sur un courant ou un artiste, éventuellement sur une période artistique marquante dans l’histoire mais rarement sur une période aussi longue car plus vaste est l’ambition, plus certain est le risque de plantage. Lire la suite

Provoke. Entre contestation et performance, la photographie au Japon 1960-1975

Retour sur une revue méconnue publiée en 1968 et 1969, vue aujourd’hui comme un acteur majeur de la photographie moderne. L’exposition organisée par Le Bal explore le contexte d’apparition de la revue, la radicalité des créateurs de la revue dans le domaine de la photographie et leurs influences dans les autres arts visuels. La revue Provoke n’a publié que trois numéros, qui sont exposés dans le sous-sol de l’exposition, trois numéros « uniques » qui ont fait exploser les codes traditionnels de la photographie. Lire la suite

Les Temps mérovingiens au Musée de Cluny

L’objectif de cette exposition est de replacer la dynastie mérovingienne dans la continuité de l’époque antique. Qu’il s’agisse des arts, de la manifestation du pouvoir royal ou des relations à l’au-delà, les Mérovingiens sont fortement influencés par les mondes antique et byzantin. Cette nouvelle perspective, en écho avec l’historiographie récente, permet également de sortir cette époque de sa représentation traditionnelle et d’y voir autre chose que des temps barbares.  Le parcours de l’exposition offre un panorama de l’activité artistique et intellectuelle des temps mérovingiens, de 471, date de la bataille des Champs cataluniques à 751, date qui marque la fin du règne des « rois fainéants » et le début de l’ère carolingienne. Lire la suite

Maurizio Cattelan à la Monnaie de Paris

La Monnaie de Paris ouvre ses portes à l’illustre artiste italien, Maurizio Cattelan, que l’on présente comme irrévérencieux et qui pour cette raison même attire le public. De lui, on connait avant tout le petit Hitler et la rencontre inopportune entre un météorite et un pape. On promet au visiteur une expérience unique, l’artiste ayant « investi » le lieu de son humour provocateur, c’est lui qui a choisi les 17 œuvres exposées, lui qui a organisé le parcours et l’a intitulé « Not Afraid of Love ». Je suis sceptique. Lire la suite