The Expanse (saison 6) de Mark Fergus & Ty Franck

Les dirigeants des Nations Unies de la Terre se sont associés aux forces de la République de Mars pour monter une coalition contre Marco Inaros (Keon Alexander), qui continue de bombarder leurs positions et la Terre, laissant derrière lui des milliers de victimes civiles. Ce dernier, réfugié sur Cérès, bénéficie de l’aide de certains Belters, qui voit en lui l’homme providentiel qui leur permettra de se libérer du joug des Inners, à savoir les habitants de la Terre et de Mars. A la tête d’une flotte libre, Marco Inaros détient d’importants moyens logistiques et militaires pour mener ses opérations. Les Inners à moins de s’associer aux Belters non alignés à Marco, n’ont aucun moyen de le contrer.

L’équipage du Rocinante est envoyé en mission pour tenter de comprendre par quels mécanismes Marco Inaros parvient à envoyer des météorites sur la Terre et ce faisant de stopper ce processus. Avasarala (Shohreh Aghdashloo) tente de convaincre les dirigeants de la Terre et de Mars de faire une alliance avec les Belters et notamment avec Drummer (Cara Gee) qui reste, bien que Belter, une vive opposante à Marco. En combinant le neutralisation du pouvoir de feu de Marco par l’équipage du Rocinante, et les frappes conjuguées de Drummer, des forces terrestres et martiennes, il est alors envisageable de battre Marco. D’autant que ce dernier n’a plus qu’une étape à franchir dans son vaste projet : rejoindre Médina, une station armée construite dans le Ring qui lui permettrait de détruire tous les systèmes solaires qui oseraient s’opposer à lui.

Lire la suite

Top 3 (mais en fait 4) de nos séries préférées en 2021

L’année 2021 a été plutôt maigre en bonnes séries télé, les critères bogganesques étant de plus en plus exigeants en ce qui concerne la fiction. On en demande finalement beaucoup au regard de ce qui est produit : une narration cohérente, des personnages crédibles et un soupçon d’intelligence et de méta, rien de folichon mais des objectifs visiblement inatteignables pour le commun des séries. L’âge d’or des séries télévisuelles de qualité, qui concurrençaient sérieusement le cinéma est passé : depuis quelques années, de nombreuses chaînes comme Netflix, Disney ou Amazon produisent à outrance pour remplir leurs catalogue (et justifier les abonnements liés). La qualité s’en ressent et il devient difficile de repérer LA série qui vaut le coup d’y consacrer plusieurs soirées. Il est possible et même certain que l’on soit passé à côté de séries extraordinaires. Qu’importe, elles se retrouveront sur notre chemin dans les années à venir, le temps a ceci de fascinant qu’il trie les bons et les mauvais à notre place. La liste de 2021 est donc raccourcie à trois titres, ou plutôt quatre (et c’est pas de la triche).

Lire la suite

Unorthodox d’Anna Winger et Alexa Karolinski

Etsi (Shira Haas) a à peine dix-neuf ans et vit à New York dans le quartier de Williamsburg, un quartier où habitent de très nombreuses familles juives, ultra-orthodoxes pour la plupart. Mariée très jeune à Yanky (Amit Rahav), elle passe ses journées dans leur appartement, s’occupant du ménage en attendant le retour de son mari. Le couple étant marié depuis plus d’un an et Etsi n’était pas encore mère, leurs entourages respectifs s’inquiètent et s’immiscent dans leur intimité pour tenter de régler ce problème. Alors qu’enfin elle semble sur le point de devenir mère, Yanky demande le divorce. Etsi décide alors de partir, de rejoindre sa mère en Allemagne pour y mener une autre vie. Elle part seule, avec quelques sous en poche et une vague adresse dans Berlin. Elle doit alors apprendre à vivre en dehors de sa communauté, une communauté qui, bien que déçue par son comportement, n’accepte pas son départ et compte bien la ramener de force à New York.

Lire la suite

Mare of Easttown (saison 1) de Craig Zobel

Marianne « Mare » Sheehan (Kate Wintslet) est detective-sergeant dans une petite bourgade non loin de Philadelphia. Sa réputation professionnelle a été mise à mal un an auparavant quand elle a été incapable de résoudre une affaire de disparition et à ses problèmes professionnels se sont ajoutés des problèmes plus personnels (comme le suicide de son fils aîné, le divorce qui a suivi et ses relations difficiles avec sa bru ex-toxicomane sur la question de la garde de son petit-fils). Très isolée et fortement contestée par les habitants d’Easttown, elle refuse de se mettre en retrait et au contraire se jette à corps perdu dans les affaires en cours.

Quand une nouvelle disparition secoue la communauté d’Easttown, sa hiérarchie lui demande de se tenir à l’écart de cette enquête, ce qu’elle refuse catégoriquement. Avec ses manières brutales et son franc-parler, Mare aggrave son cas et jette le trouble sur les chances de survie de la disparue.

Lire la suite

Y, The Last Man (saison 1) d’Eliza Clark

Epoque actuelle. Un mystérieux virus décime l’intégralité de la population mâle (humaine ou animale) de la planète, à l’exception de Yorick Brown (Ben Schnetzer) et de son singe, Ampersand.

Or Yorick n’est pas n’importe qui. Il est le fils de la vice-présidente des Etats-Unis, Jennifer Brown (Diane Lane) qui, suite au décès du président américain, est devenue non-officiellement la « présidente-en-cheffe ». Elle doit donc gérer une population féminine en panique et meurtrie par la mort de leurs proches. Persuadée que son fils Yorick est mort, elle dépêche des agents sur le terrain pour retrouver sa fille, Hero (Olivia Thirlby), ambulancière qui n’a pas donné signe de vie depuis la propagation du virus.

Lire la suite