Black Mirror (saison 5) de Charlie Brooker

Après le très merdique Bandersnatch, trois petits épisodes viennent compléter cette affligeante saison 5 . Striking Vipers met en scène deux amis d’enfance, Danny (Anthony Mackie) et Karl (Yahya Abdul-Mateen II)  qui, après s’être perdus de vue pendant quelques années, se retrouvent à l’occasion de l’anniversaire de Danny et renouent avec leur jeu favori, un jeu vidéo de combat. Entre temps, les consoles ont disparu et sont à présent remplacées par des puces permettant aux joueurs de jouer en réalité virtuelle. Nos deux amis retrouvent donc leur réflexe d’antan, chacun choisit son personnage préféré, une femme pour Karl, un homme pour Danny et commence ainsi le combat. Sauf que très rapidement les deux joueurs sont attirés l’un vers l’autre et contre toute attente les séances de combat virtuels se transforment en coït virtuel.

Dans Smithereens, Andrew Scott interprète un chauffeur version Uber qui se relaxe dans sa voiture en attendant le client. Bizarrement, il attend les clients toujours au même endroit, au siège social londonien de la firme Smithereens (sorte de Facebook fictionnel). Andrew cherche en fait à kidnapper un employé de la firme, Jaden, pour l’utiliser comme otage afin de s’entretenir au téléphone avec le fondateur de celle-ci, Billy Bauer (Topher Grace). Quand Jaden (Damson Idris) monte dans son taxi, Chris peut mettre en place son plan.

Enfin dans Rachel, Jack and Ashley Too, Rachel, une adolescente complexée (Angourie Rice) se réfugie dans son admiration d’une pop star mondialement connue, Ashley (Miley Cyrus). Quand cette dernière commercialise une poupée robotique capable de recréer la personnalité d’Ashley, Rachel demande à ce que son père lui offre à son anniversaire. A partir de ce jour, la poupée devient sa meilleures amie, sa confidente au point d’inquiéter sa sœur Jack (Madison Davenport). Pendant ce temps, la vraie Ashley traverse une période de doute et son manager, qui n’est autre que sa tante, songe sérieusement à se débarrasser de l’Ashley humaine pour mieux faire fructifier une Ashley virtuelle. Lire la suite

Black Mirror : Bandersnatch de David Slade et Charlie Brooker

8h30, le 9 juillet 1984. Stefan Butler (Fionn Whitehead) se réveille brutalement, comme sortant d’un cauchemar. Il mange avec son père, Peter (Craig Parkinson), puis se rend au siège de la société Tuckersoft, spécialisé dans la commercialisation de jeux vidéo pour leur proposer son projet. Il est reçu par le fondateur de la société, Mohan Tucker (Asim Chaudhry) qui lui présente la star du moment dans l’univers du jeu vidéo, Colin Ritman (Will Poulter). Stefan leur explique alors son projet : il veut adapter en jeu vidéo un roman Bandersnatch (que sa mère défunte adorait), roman construit autour de la notion de choix. En effet, dans la narration, le lecteur peut faire des choix pour le personnage, entraînant ainsi une multitude de narrations possible que Stefan veut reproduire dans l’univers du jeu. Lire la suite

Black Mirror (saison 4) de Charlie Brooker

Nouvelle saison de Black Mirror, avec une fois encore six épisodes : « USS Calister », parodie de Star Trek dans laquelle un créateur de jeux utilise ses talents de programmeur (et l’ADN de ses victimes) pour se créer un univers virtuel dans lequel il est le capitaine adoré et admiré d’un vaisseau spatial.

« Arkangel », réalisé par Jodie Foster suit la relation d’une mère protectrice envers sa fille. Suite à sa courte disparition petite alors qu’elle jouait dans un jardin d’enfant, une mère décide d’intégrer une puce électronique dans le cerveau de sa fille, pour surveiller à la fois ses mouvements mais aussi ce qu’elle voit.

« Crocodile »  s’intéresse au travail d’un agent d’assurance qui utilise une nouvelle technologie capable de lui permettre d’aller dans les souvenirs des victimes ou des témoins pour mener ses enquêtes administratives, déterminer les responsabilités et la prise en charge par l’assurance.

« Hang the DJ » explore l’univers des sites de rencontres à l’heure des nouvelles technologies. Une application promet en effet à son utilisateur de lui trouver le partenaire parfait, en même temps qu’elle lui permet d’évaluer immédiatement la durée probable d’une relation.

« Metalhead » est un hommage aux films post-apocalyptique. Dans un futur où l’humanité est traquée par des robots-chiens, une femme tente de survivre et de rejoindre son abri.

« Black Museum » débute comme un hommage aux saisons passées de Black Mirror, mais retrouve rapidement une narration classique autour d’un personnage qui collectionne des objets particuliers, dont il raconte l’histoire à une jeune femme qui visite son musée.  Lire la suite

Black Mirror (saison 3) de Charlie Brooker

Six épisodes composent cette troisième saison de Black Mirror. Le premier épisode évoque une société dans laquelle les hiérarchies sociales (liées au travail, au logement ou à la mobilité) sont déterminées par la cote de popularité sur les réseaux sociaux (et son nombre de « like »). Le personnage principal (Bryce Dallas Howard) se fait bannir de la société pour s’être énervée auprès d’une hôtesse de l’air ce qui lui vaut de découvrir le monde des marges. Le deuxième épisode suit l’itinéraire d’un testeur de jeux virtuels (Wyatt Russell) qui va apprendre à ses dépens que parfois tout n’est pas que du jeu. Le troisième épisode semble faire référence aux Anonymous et se focalise sur le vie d’un adolescent (Alex Lawther), qui se retrouve au coeur d’une vaste entreprise de chantage suite à une vidéo prise à son insu sur son ordinateur portable alors qu’il se masturbait. Le quatrième épisode s’intéresse à la vie après la mort et se passe dans un monde virtuel où se rejoignent des personne dans le coma et d’autres en fin de vie, monde dans lequel elles vivent des aventures lumineuses sur une île paradisiaque dans une temporalité illimitée. Le cinquième épisode s’intéresse à l’utilisation des nouvelles technologies dans l’armement. Ici des soldats (Malachi Kirby) porteurs de puces électroniques reliées à leur cerveau sont persuadés de lutter (et de tuer) des zombies – ou des humains infectés par un virus mortel qui les transforment en cannibales – alors que ce sont en fait des migrants. Enfin le dernier épisode se déroule comme une enquête policière, un détective (Kelly Macdonald) devant mettre un terme (et trouver le responsable) à un jeu mortel présent sur les réseaux sociaux. Ce jeu consiste à proposer des gens détestables, à voter pour leur mises à mort via le hashtag #DeathTo, le phase d’exécution étant prise en charge par des abeilles robotiques détournées de leur fonction première et programmées pour interagir avec le hashtag.

Lire la suite

Black Mirror (saison 3 : épisode de Noël) de Carl Tibbetts et Charlie Brooker

Dans ce qui semble être une base scientifique, deux hommes s’apprêtent à fêter dignement Noël. Matt et Joe vivent depuis des mois dans cet endroit, sans véritablement se parler, mais à l’occasion de Noël, Matt a décidé qu’ils mangeraient ensemble afin de discuter de ce qui les a amené dans ce trou perdu. Matt commence et explique à Joe son premier job : à l’aide d’une puce électronique directement reliée aux yeux de ses clients, Matt les aidait dans leur quotidien. Lors de l’un de ses contrats, il a ainsi aidé un jeune homme à conquérir une femme rencontrée dans un bar. Mais la rencontre a fini tragiquement quand son client a été empoisonné par sa conquête. Matt s’est donc reconverti dans les clones. Il a inventé une technologie capable de transférer l’esprit d’un humain dans un minuscule espace de stockage interactif (de la taille d’un oeuf). Ce faisant, il a créé un double de ses clients, une sorte de programme clone de la taille d’une clef USB mais capable de relayer l’humain : planning de travail, organisation de la journée, prise en charge des tâches journalières, le clone devient le secrétaire parfait, celui qui planifie tout selon vos moindres désirs, sans que vous ayez besoin de les exprimer… Se sentant plus à l’aise, Joe prend alors la parole pour expliquer son histoire personnelle.

Lire la suite