The Old Guard de Gina Prince-Bythewood

Nile (Kiki Layne), US marine déployée avec son unité en Afghanistan, est blessée mortellement par un homme recherché pour avoir commis des actes terroristes contre l’armée américaine et contre des civils. Alors qu’elle meurt sous les yeux de sa co-équipière, elle semble ensuite reprendre vie et ne garde dans les jours qui suivent aucune cicatrice de sa blessure. Pendant ce temps, une unité de quatre mercenaires dirigé par Andy (Charlize Theron) est envoyée dans le sud du Soudan pour libérer un groupe d’enfants aux mains de terroristes. Arrivés sur place, les mercenaires tombent dans un piège et sont abattus sans sommation par un groupe armé. Mais quelques secondes après avoir été tués, les quatre mercenaires reprennent vie et massacrent ceux qui les avaient piégés. Ils découvrent alors qu’ils ont été filmés par celui-là même qui les avaient envoyés en mission, l’agent Copley (Chiwetel Ejiofor). Ce dernier, ayant eu connaissance de leur existence et de leur capacité surnaturelle, a ainsi la preuve irréfutable qui lui manquait et peut ainsi faire alliance avec Merrick (Harry Melling) pour les capturer et les étudier afin de trouver un remède à la mortalité. Andy envoie Booker, Joe et Nicky à la recherche de Copley, pendant qu’elle se charge de récupérer Nile (tous les quatre ont eu des visions de sa régénération), afin de lui expliquer qu’elle est une Immortelle. Lire la suite

Mindhunter (saison 1) de Joe Penhall

Holden Ford (Jonathan Groff) est un jeune agent du FBI, spécialisé dans la formation des futures recrues et des policiers sur le terrain aux principes de la négociation ou à celle de l’investigation, c’est-à-dire la manière , en déterminant les mobiles du crime, d’identifier le responsable. Se dérobe à sa sagacité des crimes sans mobile apparent (comme l’appât du gain) et qui semblent échapper à toute logique criminelle. Persuadé par ses propres lectures sur la psychologie que, malgré l’absence de toute cohérence, ces crimes répondent au contraire à une logique particulière, il ambitionne d’interroger des criminels multirécidivistes, souvent  considérés comme fous, afin de déterminer à leur contact des critères pouvant expliquer leurs gestes et identifier de potentiels coupables dans des affaires inhabituelles.

Or, nous sommes à la fin des années 1970, à une époque pendant laquelle les recherches en psychologie sont à la fois balbutiantes et repoussantes. Aussi son supérieur est-il d’abord réticent à l’idée de suivre l’intuition de Ford, mais il lui adjoint finalement un coéquipier, Bill Tench (Holt McCallany), lui-même formateur du FBI auprès des polices locales. Ne voulant pas que cette expérience soit connue de tous (et notamment de la hiérarchie du FBI), les deux agents ont l’autorisation de profiter de leurs déplacements dans le cadre de leurs séances de formation pour visiter des détenus en prison et commencer leur enquête auprès des tueurs multirécidivistes.

Debbie Mitford (Hannah Gross), universitaire spécialisée dans la psychologie, va se joindre à eux pour, dans un premier temps, apporter une caution scientifique au projet. Dans un second temps, elle va lever un important fond monétaire pour financer leur recherche, ce qui va à la fois contribuer à la pérennité du projet et menacer sa discrétion. Lire la suite

Mad Max: Fury Road de George Miller

Dans le futur, après que l’homme ait par trop épuisé la Terre, et que le réchauffement climatique ait réduit celle-ci à un vaste désert, les survivants s’agitent, s’énervent, se clonent et se dominent, pour passer le temps, vu qu’il n’y a plus grand chose à faire. Comme dit Saint-Exupéry : « le désert, c’est beau, mais c’est chiant ». Et donc, un chef tribal donne des concerts de oufs, s’amusent avec une galerie de freaks,  file de l’aluminium en spray à ses guerriers, cultive un harem, et fait des distributions d’eau aussi spectaculaires que rares, distillant ainsi sa source de pouvoir au compte-goutte (<– si ça ce n’est pas de la métaphore filée, alors je ne sais pas ce que c’est !). Bref, tout le monde s’amuse comme il peut, lorsqu’une rabat-joie va tout faire capoter. En ce beau jour de fête à l’occasion du programme pétrole contre nourri… euh contre eau avec la ville voisine, Fury (Charlize Theron) décide que la condition féminine dans une société tribale post-apocalyptique n’est plus ce qu’elle était, et telle une Amazone des temps postmodernes, commet l’acte dérida-foucaldien par excellence et patatra : elle quitte la route et s’enfonce dans le désert et vers les montagnes lointaines, le tout sous le regard sidéré et ulcéré du chef tribal qui voit sa concubine préférée se faire la malle, lançant toutes ses troupes à sa poursuite. Le rodéo mécanique peut donc commencer. Lire la suite

Prometheus de Ridley Scott

https://i0.wp.com/filmgeek.fr/wp-content/uploads/2012/05/prometheus-aff-375x500.jpgJe l’attendais. Oh, comme je l’attendais.

Depuis son annonce, ce film me faisait rêver. J’ai été fasciné depuis la première fois que j’ai vu le premier Alien par cette image fabuleuse de cet extra-terrestre géant, assis sur son fauteuil qui était une sorte de trône, qui avait la cage thoracique explosé de l’intérieur. Cette seule image était porteuse de promesses d’histoires non-racontées, peuplées de géants auriges stellaires ayant connu un tragique destin, laissant l’imagination débridée inventer des histoires qui pourraient expliquer l’origine des aliens. Lire la suite