La révolte des boules de neige de Claire Judde de Larivière

Récit historique, s’inscrivant dans les champs de la micro-histoire et de l’histoire sociale. L’auteur se focalise sur un événement peu voire jamais traité par les historiens : la passation de pouvoir entre les deux podestat de l’île de Murano le 27 janvier 1511. Au moment où le nouveau podestat raccompagne son prédécesseur (comme il est de coutume dans le rituel de passation), une pluie de boules de neige s’abat sur eux. Des cris, des chants et des sifflets se font également entendre sur la place, autant de manifestations sonores qui prennent pour cible, Vitale Vitturi, l’ancien podestat, fortement détesté par les habitants de Murano. L’événement est peu relaté dans les chroniques, il fait pourtant l’objet d’un procès.  Même absence chez les historiens, qui n’ont fait aucun travail de recherche sur cette révolte des boules de neige, et n’ont d’ailleurs produit que peu de travaux sur le peuple de Murano (les recherches concernant plus volontiers les ateliers de verre présents sur l’île). L’objectif de cet ouvrage est de décrire le peuple de l’île, dans toute sa complexité ; de qualifier l’événement (simple jeu ou manifestation politique) ; de re-politiser enfin l’histoire sociale en montrant que, au-delà de cet événement marquant, les habitants de l’île (et plus largement le peuple) interviennent perpétuellement dans l’espace public et politique.

Les premiers chapitres se concentrent donc sur Murano et ses habitants, les suivants sur le rituel de passation et le procès, les deux derniers chapitres se focalisent enfin sur l’interprétation de ce fait public. Lire la suite