Troïlus et Cressida à la Comédie Française

Cette pièce de Shakespeare, mise en scène par Jean-Yves Ruf pour la Comédie française, a été écrite vers 1602. Shakespeare se serait inspiré du poème de Geoffrey Chaucer, Troilus and Criseyde (1386) et de la traduction de l’Iliade par George Chapman en 1598. Le contexte politique anglais alors est bouleversé par l’exécution du comte d’Essex en 1601, ce qui aurait en partie influencé son écriture.

L’affrontement entre les Grecs et les Troyens dure depuis sept ans. Les Grecs campent sur la plage dans des tentes improvisées, essayant chaque jour de briser les remparts de la ville. Les Troyens, quant à eux, vivent reclus derrière leur muraille. Les soldats de part et d’autre sont las. Hector juge la position des Troyens intenable et demande à Pâris de rendre Hélène à Mélénas. Achille ne veut plus combattre et souhaite même la défaite des siens. Ulysse le désigne d’ailleurs comme le responsable des défaites grecques. Lire la suite

Peer Gynt d’Henrik Ibsen

https://i1.wp.com/www.mesillusionscomiques.com/media/02/02/4088485391.jpgMise en scène par Eric Ruf, sociétaire de la Comédie Française, avec les acteurs de la Comédie et présentée dans le Grand Palais.

Arrivés sur place à 18h, soit une heure avant la représentation. Petite question au moment de prendre les billets: quelle est la durée de la représentation? 4h40, entractes compris. Il y a deux entracte d’une durée totale de 40 minutes. Conclusion, on se prépare à 4 heures de représentation. Direction la sandwicherie pour stocker afin de tenir jusqu’à 23h40. L’ambiance dans les dédales du Grand Palais est assez irréelle, la salle est pleine et on se retrouve non loin de Christophe Barbier, directeur de l’Express, avec sa célèbre écharpe rouge.

Peer Gynt raconte l’histoire de Peer, à trois moments de sa vie. Jeune d’abord quand il fait le malheur de sa mère en se comportant comme un voyou et un fieffé menteur. Raillé par l’ensemble du village, aimé par sa mère qui pourtant lui reproche sans cesse ses mensonges, Peer chemine bon gré mal gré. Sa dernière esclandre, partir avec une jeune mariée, lui vaut la haine des villageois qui le cherchent à présent pour le tuer. Peer doit donc partir pour fuir le village, fuir cette fiancée encombrante et enfin faire sa vie. Dans ses pérégrinations, Peer rencontrera le Roi des Trolls et sa fille, apprendra la fameuse maxime « suffis-toi toi-même » et réfusera encore une fois d’avancer de peur de ne pouvoir reculer… Lire la suite

Fantasio d’Alfred de Musset

https://i2.wp.com/www.theatredenimes.com/medias/manager/logo_comedie_francaise.JPGMise en scène de Denis Podalydès, avec Cécile Brune dans le rôle de Fantasio, Florence Viala dans le rôle d’Elsbeth et Guillaume Gallienne dans le rôle du Prince de Montoue et d’Hartmann.

« Fantasio est cynique, blasé. Il a le mois de mai sur les joues, le mois de janvier dans le coeur ». Le royaume va fêter les noces d’Elsbeth, la fille du roi, et du Prince de Montoue. Le père d’Elsbeth tient beaucoup à cette alliance, qui mettra fin à une guerre entre les deux royaumes. Elsbeth, pour faire plaisir à son père, accepte ce mariage, elle qui se remet à peine de la mort de Saint Jean, le bouffon du roi qu’elle aimait énormément. Assistant au cortère funèbre du bouffon, Fantasio décide de se présenter au château pour prendre sa place… Son intrusion dans la cour du roi va quelque peu contrarier les préparatifs du mariage. Lire la suite