Le Bureau des légendes (saison 5) d’Eric Rochant

Un article du Figaro vient jeter le trouble dans les affaires du bureau des légendes. Cet article révèle que la DGSE a laissé l’un de ses agents être tué par une agence étrangère, bien contente de se débarrasser ainsi de cet individu devenu impossible à gérer au fil des ans.  Ce que le presse ignore, et que peu de gens savent au bureau, c’est que l’agent en question, qui n’est autre que Malotru (Mathieu Kassovitz), n’est pas mort. La DGSE a laissé fuité au FSB l’action qu’allait mener la CIA contre Malotru, lui donnant ainsi l’opportunité de le sauver pour en faire un agent à sa solde.  JJA (Mathieu Amalric) a imaginé ce subterfuge à multiples rebonds afin de couronner sa carrière au sein de l’agence. Il pense en effet pouvoir retourner Malotru et lui faire recruter Karlov (Aleksey Gorbunov), un des pontes FSB (celui-là même qui aura amener au sein de l’agence russe Malotru et Pacemaker, deux taupes de la DGSE). Une fois le recrutement achevé, Malotru pourra rentrer à la maison (dans tous les sens du terme). Le piège est donc en place, il ne reste plus qu’à convaincre Malotru d’y participer et gérer également l’inquiétude des autres agents qui ont découvert comme le commun qu’un des leurs avait été tué. Lire la suite

Le bureau des légendes (saison 4) d’Eric Rochant

Malotru (Mathieu Kassovitz), grâce (ou à cause) de la bienveillance de Raymond (Jonathan Zaccaï), a pu échapper à la DGSE et à la CIA. Planqué en Russie, il tente de refaire sa vie, loin de son pays et de sa famille.  Depuis la mort d’Henri Duflot, Marie Jeanne Duthilleul (Florence Loiret-Caillet) a repris la direction du bureau des légendes, une unité à présent contestée par la DSEC, la direction de la sécurité de la DGSE, présidée par un curieux personnage JJA (Mathieu Almaric). Ce dernier reproche à Marie-Jeanne et à son équipe d’avoir été trop bienveillants envers Malotru, lui permettant de mener ses propres enquêtes, dans un total irrespect des procédures, allant même jusqu’à le protéger d’éventuelles représailles. Un audit de la division est donc menée, alors que plusieurs opérations sont en cours : Marina Loiseau (Sara Giraudeau) travaille sur le terrain pour infiltrer les unités cyber des renseignements russes et Jonas Maury (Artus) traque les djihadistes français présents en Syrie pour vérifier s’ils sont toujours en vie, et si oui, où sont-ils et prévoient-ils des attaques en France ? Lire la suite

Le bureau des légendes (saison 3) d’Eric Rochant

A la fin de la précédente saison, Malotru (Mathieu Kassovitz) a été capturé par l' »Etat Islamique ». Au bureau de la DGSE, deux camps s’affrontent, ceux qui, comme le patron de la DGSE « Moule à gaufres » (Gilles Cohen) ne souhaitent pas engager le bureau dans une opération de secours coûteuse, dangereuse et surtout encombrante au vu du passif de Malotru et ceux qui c,omme Henri Duflot (Jean-Pierre Darroussin), n’acceptent pas l’idée de laisser un agent aux mains de Daesh. Pour convaincre ses supérieurs de la nécessité de faire libérer Malotru, Henri Duflot doit argumenter pour faire de cette opération autre chose qu’une simple libération. Raymond (Jonathan Zaccaï) découvre dans la zone d’opération des forces Kurdes, un document prouvant qu’un membre de Daesh utilise un ancien code secret des cheminots résistants français. Comme preuve de vie, la DGSE sous l’impulsion d’Henri demande alors une photographie de Malotru avec un document analogue, légèrement modifié pour contenir en crypté une adresse à l’utilisateur du code. Dans les jours qui suivent, la preuve de vie est bien fournie par Daesh, avec la réponse à la question posée. Henri Duflot découvre alors qu’un membre de l’organisation islamique veut faire défection, ce qui va lui permettre d’argumenter pour la libération de Malotru, surtout auprès de la CIA. Lire la suite

Le bureau des légendes (saison 1) d’Eric Rochant

Nom de code : Malotru. Identité : Paul Lefèbvre, professeur au lycée français de Damas. Mission : infiltrer le réseau des élites syriennes pour repérer des individus susceptibles de travailler pour la DGSE, le renseignement français. Après six années de service en Syrie et en Jordanie, l’agent Malotru rentre en France pour reprendre sa vie d’antan, effacer Paul Lefebvre et former de nouveaux agents de terrain. Ses supérieurs le surveillent de près, il n’est en effet pas rare qu’un agent de retour de mission peine à abandonner son ancienne identité et à se débarrasser de ses habituels comportements d’espion. Si Malotru semble parfaitement répondre aux attentes du bureau quand il s’agit de gérer la disparition de Cyclone, un agent infiltré en Algérie ou de former un nouvel agent, il reste fuyant sur ses aventures nocturnes. Et pour cause : à Paris, Malotru retrouve son ancienne amante, Nadia, qu’il avait quitté quelques mois plus tôt à la fin de sa mission. Le bureau voit d’un mauvais œil ces retrouvailles, et Malotru lui-même finit par avoir des doutes sur les raisons exactes de la présence de Nadia à Paris. Lire la suite

Möbius d’Eric Rochant

Alice (Cécile de France) est une trader surdouée, exilée à Monaco et interdite de sol américain depuis la crise de 2008 dans laquelle elle aurait joué une part non négligeable (ainsi que ses produits financiers pourris). Elle est contactée par les services secrets français pour enquêter sur un magnat russe, Ivan Rostovsky (Tim Roth), soupçonné de blanchir de l’argent sale.

Ce qu’elle ne sait pas c’est que l’agent qui pilote la mission française, Grégory Lioubov (Jean Dujardin), est un agent russe qui bosse pour les nouveaux services secrets russes, services qui souhaitent avoir des billes sur Rostovsky.

Ce qu’il ne sait pas c’est qu’Alice est pistée par la CIA, qui espère retourner Lioubov et en faire un agent double.

Lire la suite