The Hunger Games : Mockingjay – Part 1 de Francis Lawrence

Il est de coutume en ce moment à Hollywood de diviser par deux l’adaptation au cinéma du dernier tome d’une série : ce fut le cas pour le dernier tome d’Harry Potter, les Reliques de la mort, ce sera le cas avec l’adaptation du dernier tome de la trilogie Divergente et c’est donc le cas avec Hunger Games. A croire qu’il faut retarder la fin de la franchise, faute d’avoir d’autres scénarios sous la main. Pas la peine de préciser que ce choix de multiplier par deux l’adaptation du dernier roman engendre pour le spectateur quelques beaux moments de pure lenteur. On retrouve un phénomène similaire à la télé : la dernière saison de Breaking Bad a été diffusée sur deux années, celle de Mad Men également. Il faut espérer qu’ils n’en fassent pas de même avec Game of Thrones ou alors on est bon pour regarder la fin de la série avec nos enfants.

Une fois posé le fait que dans ce troisième film il ne se passe par grand chose, nous allons tout de même indiquer les quelques éléments qui font progresser (à pas lents) l’intrigue. Katniss a été exfiltrée du jeu par un groupe de résistants. Sa famille a, elle aussi, été mise à l’abri quelques heures à peine avant que le Capitole décide l’éradication complète du district 12. Katniss découvre alors l’existence d’une résistance organisée, fondée en partie sur les restes du district 13, qui s’était soulevé il y a de nombreuses années, soulèvement qui avait entrainé la création des jeux. (Cf., pour rappel, la critique du deuxième film.) Lire la suite

The Hunger Games: Catching Fires (L’Embrasement) de Francis Lawrence

Six mois après avoir remporté les 74e « jeux de la faim », Katniss et Peeta sont de retour dans le district 12. Ils sont à présent logés avec leur famille dans des bâtiments plus luxueux et peuvent enfin reprendre gout à la vie. Les médias sont toujours à leur trousse, d’autant que le public a adhéré complètement à leur histoire d’amour. Ils en redemandent donc et les deux gagnants vont devoir à présent, et jusqu’à la fin de leur existence, faire vivre ce mensonge.

Un homme n’a pas cru une seconde à leur histoire d’amour, le président Snow. Il voit dans la manœuvre de Katniss non une preuve d’amour pour Peeta mais une marque de défiance vis-à-vis du pouvoir. Ce dernier se présente donc dans le district 12 pour prévenir Katniss que si elle recommence, sa famille en pâtira.

Comme prévu dans l’organisation des jeux, les deux gagnants vont faire le tour des différents districts pour rencontrer la population. Mais ce tour de la victoire se passe mal et dans de nombreux districts les populations se soulèvent à la vue des deux gagnants. Snow décide alors de se débarrasser d’eux, car ils sont devenus trop gênants face à une population qui ne doit pas avoir d’espoir. Il modifie le règlement des jeux et impose que les participants des 75e jeux soient pris parmi les précédents gagnants. Peeta et Katniss étant les deux seuls gagnants du district 13 avec Haymitch, ils savent qu’ils vont à nouveau devoir combattre et tuer pour leur survie. Lire la suite

Le Labyrinthe de James Dashner et Le Labyrinthe de Wes Ball

Mais pourquoi diable regarder un film pareil ? Parce qu’il est l’adaptation d’un livre de jeunesse, Le Labyrinthe, de James Dashner qui ravit nos jeunes têtes blondes (plutôt collégiens) et que cela entraîne même des débats presque passionnés sur le thème de « Hunger Games, c’est moins bien et Divergente c’est pour les filles ». Mon sang de documentaliste n’en fait qu’un tour et tout cela m’interpelle. Pour avoir lu les deux autres et avoir découvert récemment le premier tome de Labyrinthe, j’avoue ne pas bien sentir de grandes différences autour de ces romans : des histoires de survivants, de Terre inhabitable pour cause soit de guerre nucléaire soit de réchauffement climatique et une société qui devient totalitaire en réaction. Et des livres plutôt mal écrits, avec une profusion de dialogues (à tel point qu’on a parfois l’impression de lire une conversation et non un roman) et des descriptions elliptiques pour ne pas dire inexistantes (il faut croire que les éditeurs demandent aux écrivains d’éviter les longs passages de non-dialogues).  Lire la suite