Star Wars, épisode IX : The Rise of Skywalker, de J. J. Abrams

Il était une fois, dans une galaxie très, très lointaine une jedi, Ray (Daisy Ridley), orpheline à la recherche de son identité, et un sith-pas-si-méchant-que-ça, Kylo Ren (Adam Driver), qui se rêvait en nouveau Dark Vador mais n’assumait pas complètement son côté badass. Rey et Kylo se rencontrèrent et se fut tout de suite une sorte de tension amoureuse entre eux deux. Mais qui était donc Rey ? Ou plutôt qui étaient ses parents ? Nul ne le savait, et les spectateurs se demandaient si elle n’était pas la fille de Luke ou de Leia, auquel cas on nous referait le coup de l’inceste, ce qui d’ailleurs correspondrait bien à la prétention de proposer une véritable mythologie, mais que jamais Disney ni Lucas avant n’avaient vraiment assumé. Bref, je m’égare… Mais en fait, on s’en fiche, car avec la nouvelle trilogie, tout le monde se fiche de la continuité de la narration, y compris Ryan Johnson, le réalisateur du précédent épisode, The Last Jedi, qui s’était éloigné du cadre prescrit mais aussi J. J. Abrams qui a décidé de ne pas tenir compte dudit épisode alors pourquoi pas nous ? Donc :

Il était une fois dans une galaxie très, très lointaine… [musique !] Lire la suite

Castle Rock de Sam Shaw et Dustin Thomason

L’émotion est vive à l’annonce de la mort par suicide du directeur de la prison de Castle Rock, dans le Maine. Sa remplaçante ordonne l’inventaire de tous les bâtiments de la prison et à cette occasion un jeune homme (Bill Skarsgård) est découvert dans une cache — fréquentée par l’ancien directeur — de l’un des bâtiments désaffectés de l’établissement. Interrogé le jeune homme ne donne qu’un nom : Henry Weaver.

Il y a quelques années, un jeune garçon a disparu soudainement dans Castle Rock. Son père adoptif, pasteur dans la ville, est retrouvé grièvement blessé, mais l’enfant est toujours introuvable. Alors que le père décède des suites de ses blessures, l’enfant réapparait aussi soudainement qu’il avait disparu et affirme ne se souvenir de rien.

Devenu avocat pénaliste au Texas, aussi loin que possible du Maine, spécialisé dans les affaires de condamnés à mort, Henry Weaver (André Holland) vient ostensiblement pour rendre visite à sa mère (Sissy Spacek) qui vit toujours à Castle Rock. En réalité, un mystérieux appel téléphonique l’a convaincu de revenir dans ce lieu qu’il croyait avoir laissé derrière lui pour de bon… Lire la suite

Westworld (saison 1) de Jonathan Nolan et Lisa Joy

Westworld est un parc d’attraction qui recrée, en essayant d’être le plus réaliste possible sans toutefois décevoir les amateurs de prostituées et de combats de rue, l’ambiance et la vie du Far West. Pour un bon paquet de dollar, le joueur est ainsi plongé dans le petit village de Westworld où il côtoie des robots conçus pour lui offrir une expérience inoubliable : prostituées, hommes de mains, shérifs, renégats, toute la palette des personnages légendaires du Far West est déployée dans ce village pour permettre au joueur de choisir et de vivre son aventure pleinement. Le parc a été crée par Robert Ford (Anthony Hopkins) et un certain Arnold. Depuis la mort d’Arnold, Robert Ford doit partager la direction du parc avec un comité directeur représentant des actionnaires qui n’a pas forcément les mêmes ambitions que lui. Là où Ford veut avant tout offrir au public une expérience unique, le comité directeur veut se limiter à offrir aux clients une aventure ponctuelle, répondant à des besoins simples (flingues et gonzesse entre autre). Les tensions entre le créateur et le comité directeur sont courantes, mais dans un contexte où la sécurité du parc est mis à mal par le comportement erratique de certains robots, elle prend une nouvelle tournure. Pourquoi les robots se comportent-ils différemment depuis quelques temps ? Quelqu’un est-il en train de les manipuler ? Et si oui, qui ? Et dans quel but ? Alors que les joueurs continuent à affluer dans le jeu, l’avenir du parc est incertain et le chaos n’est pas loin… Lire la suite

11.22.63 de Bridget Carpenter

Al (Chris Cooper), propriétaire d’un café ambiance sixties, confie à l’un de ses proches clients Jake, un professeur d’anglais (James Franco), l’existence d’un passage secret dans son établissement qui permet de retourner dans l’année 1960. Ayant lui-même fait des voyages réguliers vers cette époque mais souffrant à présent d’un cancer, Al demande à Jake d’y aller à sa place pour accomplir une mission. D’après Al, la situation aux USA n’a cessé d’empirer depuis la mort de J.F. Kennedy et surtout Al ayant perdu de nombreux camarades dans la guerre du Vietnam, il est persuadé qu’en  empêchant la mort du mythique président, il évitera la guerre et tout ce qui a suivi. Jake hésite, mais Al le rassure : même s’il reste plusieurs années en 1960 jusqu’à l’assassinat, il ne se sera passé que quelques minutes en 2016, il ne fera le voyage qu’une fois au risque d’effacer par un nouveau voyage ce qu’il a accompli dans le précédent et il ne doit agir que sur Kennedy et ne pas chercher à modifier autre chose car le temps est capricieux et empêche par des effets paradoxaux toute modification. Jake finit par accepter : pour empêcher l’assassinat de Kennedy, il doit d’abord être sûr que Lee Harvey Oswald a bien agi seul. Il doit pour cela être le témoin de la tentative ratée d’assassinat sur le général Walker, quelques mois avec celui de Kennedy. Si Oswald tente seul de tuer Walker, alors Jake peut le tuer pour l’empêcher d’agir à nouveau. Si Oswald n’est pas seul, alors Jake même en le tuant ne pourra pas empêcher la mort de Kennedy.

Après avoir réglé quelques derniers détails pratique, la mission peut alors commencer… Lire la suite

Star Wars (episode VII): The Force Awakens de J. J. Abrams

Le fameux et tant attendu épisode VII. Nous voici donc trente ans plus tard, certes l’Empire a été détruit par la Résistance, mais une force nouvelle s’est mise en place pour en finir avec la République : le Premier Ordre. Luke a disparu, le Premier Ordre est à sa recherche de même que la Résistance. Voilà pour le contexte. Maintenant le film : Poe Dameon (Oscar Isaac), un pilote de la Résistance, a réussi à mettre la main sur une carte conduisant à la retraite de Luc mais il est bientôt encerclé par l’Ordre. Il réussit, avant d’être capturé, à confier la carte à son droïde, BB-8. Poe, aidé d’un Stormtrooper renégat, Finn (John Boyega), parvient à s’échapper de la base où le Premier Ordre le maintenait prisonnier, mais son vaisseau spatial s’écrase sur la planète Jakku où il pense récupérer son droïde. Finn survit au crash mais ne parvient pas à retrouver Poe…

Lire la suite