Avengers : the Age of Ultron de Joss Whedon

Après avoir sauvé New York (mais pas empêché sa destruction) et le monde de vilains extra-terrestres dont j’ai oublié le nom dans le précédent opus, la joyeuse équipe composée d’Iron Man (Robert Downey Jr), de Thor (Chris Hemsworth), de Captain America (Chris Evans), de Hulk (Mark Ruffalo), de Veuve noire (Scarlet Johansson) et de Hawkeye (Jeremy Renner) doit se rassembler à nouveau (sous la houlette du meilleur réalisateur américain de films de super-potes, Joss Whedon) pour affronter un péril encore plus grand : Skyn– euh non, la Matri– ah non, toujours pas, Ultron (voilà c’est ça !), une IA méchante parce qu’elle veut sauver le monde de son plus grand péril : l’humanité. Etonnant, non ? Lire la suite

Publicités

Agents of S.H.I.E.L.D (saison 1) de Joss Whedon

Mais qu’allaient donc faire les boggans dans cette galère ? Ayant passablement détesté ou ronflé devant les derniers films de la franchise Marvel (Captain America: The Winter Soldier, Iron Man 3 et autres dignes exemples du nouveau type de nanard hollywoodien : l’effet somnifères, à l’exception du très drôle Gardians of the Galaxy), cette série avait tout pour nous rebuter… Oui, mais : elle était signée Joss Whedon et outre le fait qu’il a signé inénarrable Buffy, Whedon est surtout celui qui nous apporté la très regrettée Firefly, la meilleure série de western-space-opéra (après Cowboy-Bebop). Lire la suite

The Avengers de Joss Whedon

https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/f/f9/TheAvengers2012Poster.jpg/220px-TheAvengers2012Poster.jpgAprès Iron Man I & II, après Thor, après Captain America, les différents Hulk, tous aussi ratés les uns que les autres (à l’exception notable du premier Iron Man qui était drôle et efficace), c’est avec une certaine appréhension que les boggans sont allés voir le film sur la team au complet. Pour ma part, je comptais sur la patte de Joss Whedon telle qu’il l’avait montré dans Buffy, Firefly ou même — dans une moindre mesure — Doll House : l’esprit d’équipe, les cascades, et de vrais personnages féminins, il sait faire Joss. Sans avoir vu de bande-annonce ni même connaître le pitch du film, nous sommes arrivés en retard et avons donc raté les premières minutes du film. Or, de quoi est-il question ?

Lire la suite