I, Daniel Blake de Ken Loach

Daniel Blake (Dave Johns) est charpentier-menuisier dans le bâtiment. Suite à un malaise cardiaque sur un chantier, son médecin lui interdit de retravailler, jugeant que toute activité physique intensive lui serait fatale. Un temps bénéficiaire d’une allocation d’invalidité, Daniel se voit signifier par courrier l’arrêt des versements.  En effet, suite à un questionnaire téléphonique auquel il a tant bien que mal répondu, la compagnie d’assurance considère qu’il est apte au travail. Sans ressource et dans l’attente que son appel de la décision soit pris en compte, Daniel n’a pas d’autre choix que de faire une demande d’allocation chômage. Or les procédures pour faire une telle demande sont complexes et tout est fait pour que le demandeur abandonne  : que ce soit les procédures informatiques ou le comportement des personnels, tout concourt à humilier le demandeur pour mieux le faire partir. Lors d’une énième journée dans la salle d’attente de l’agence, Daniel fait la rencontre de Katie (Hayle Squires), jeune mère de deux enfants, nouvellement arrivée à Newcastle. Lire la suite

Publicités

Jimmy’s Hall de Ken Loach

Après en avoir tant entendu parlé, nous avons enfin découvert le dernier film de Ken Loach, le deuxième sur l’histoire de l’Irlande. The Wind that Shakes the Barley se situait dans l’Irlande ante et post-indépendance, en suivant notamment le parcours de deux frères, l’un acceptant le traité proposé par Londres, l’autre le refusant, incarnant à eux deux ce qui fut la guerre civile irlandaise des années 20. Avec Jimmy’s Hall, Ken Loach fait un léger bond dans le temps, dans les années 30 où en apparence du moins le peuple irlandais est apaisé. Ce qui permet à des individus comme Jimmy de revenir en terre natale après 10 ans d’exil aux États-Unis. En apparence, car il apparait rapidement que si Jimmy veut rester en Irlande, il va lui falloir abandonner ses idéaux d’antan et accepter le nouvel ordre : finie donc l’émancipation des femmes, finie la redistribution des terres. Dans cette Irlande de 1930, chacun a repris sa place et il n’est pas question de remettre en doute un ordre aussi fragilement acquis. L’autorité est imposée à la population conjointement par la toute puissante Église catholique et par les propriétaires terriens. Si les têtes changent, les mécanismes économiques et sociaux restent les mêmes. Ce que Jimmy va vite apprendre à ses dépens… Lire la suite

The Spirit of ’45 de Ken Loach

C’est un film qui met en colère.

Doublement, en fait.

Il met en colère par adhésion à son message, simple, fort, vrai : le système capitaliste de privatisation, de recherche du profit immédiat et à outrance, pour le bénéfice du plus petit nombre est une aberration que l’on constate chaque jour mais qui aujourd’hui continue d’exercer une emprise sur les esprits dont on semble ne pas pouvoir sortir.

Pourquoi ?

L’explication de Ken Loach est simple, mais vraie, elle aussi : parce que « l’esprit de 1945 » a disparu. Lire la suite