Crossbones (saison 1) de Neil Cross, James V. Hart et Amanda Welles

En cette fin d’année un peu morose, les boggans souhaitaient regarder une série un peu full déconne, histoire de se changer les idées après la somptueuse série The Night Of et la très ennuyeuse Westworld. Nous avons donc jeté notre dévolu sur Crossbones, une série de pirates, diffusée en 2014, à peu près en même temps que Black Sails. La première saison (et unique saison eu égard aux audiences), se passe dans la Caraïbe, comme il se doit, et suit le parcours du célèbre pirate Blackbeard (incarné par John Malkovich, rien que ça) alors qu’il s’est installé sur une petite île et y dirige une communauté d’exclus, une république de pirates, qui le reconnaissent comme leur chef, leur président. Notre gentil pirate profitant d’une retraite bien méritée, n’ambitionne que de vivre de jours paisibles sur son île, mais un commandant anglais ne l’entend pas de cette oreille. William Jagger (Julian Sands, à la coiffure improbable) pensait avoir tué Blackbeard il y a quelques années mais a appris que ce dernier était encore bel et bien vivant ce qui l’a mis dans une rage folle. Il décide alors d’envoyer un appât à Blackbeard (sous la forme d’un magnifique instrument de navigation) dans l’espoir que ce dernier chercherait à le dérober et qu’à ce moment-là son homme de main, Tom Lowe (Richard Coyle), en profiterait pour tuer l’infâme pirate. Le plan se déroule à peu près comme convenu, sauf que Blackbeard n’est pas lui-même présent lors de la capture de l’objet ce qui oblige Tom Lowe à se composer un nouveau rôle afin d’approcher le pirate dans son repère. Il y parvient mais ne se doute pas que sa rencontre avec Blackbeard va changer sa vie… Lire la suite

Publicités

Luther (Saison 3) de Neil Cross

Luther reprend du service, car pour oublier ses ennuis personnels, il n’y a rien de tel que le travail. Ce pauvre Luther a sympathisé avec une tueuse en série qui le suit à présent comme une monomaniaque, a perdu sa femme, et s’est entiché d’une gamine dans la saison 2. Tout cela semble bien loin et Luther envisage cette fois de reprendre une vie à peu près normale. Il va même tenter de construire une relation durable avec une jolie blondinette (relation qui ne dépassera pas le quart d’heure dans la série, mais bon c’est Luther, il traine un peu beaucoup de casseroles comme bonhomme).

Sa première affaire s’oriente sur la piste d’un serial killer(encore ! *soupir de lassitude*) fétichiste (au ciné ils le sont tous), piste qui semble d’après le génial détective anglais être lié à une précédente affaire de meurtres : des femmes disparaissent, par paquet de trois, puis il y a toujours un laps de temps où le tueur semble se reposer avant de reprendre une nouvelle série de trois (bizarre, ça me fait penser à bien d’autres séries).

Luther peut compter sur l’aide de son précieux partenaire, Ripley. Même si ce dernier contacté par Erin Gray et un improbable policier à la retraite, Stark, semble une fois encore douter de son maitre. Lire la suite

Luther (saison 1 et 2) de Neil Cross

Luther est un flic londonien aux méthodes peu conventionnelles. La saison 1 débute par sa confrontation avec un tueur en série de jeunes enfants. Alors qu’il a la possibilité de sauver ce tueur, une fois l’information sur la localisation d’une jeune victime a été obtenue, Luther choisit de le laisser tomber. Le tueur s’écrase quelques mètres plus bas mais malheureusement pour lui, il n’est pas tué et reste dans le coma. Désormais l’ombre de ce tueur plane sur Luther et sur sa carrière. Sa femme se barre et ses relations avec ses collègues de boulot ou ses patrons s’en ressentent. Il reste que Luther continue son travail avec toujours autant de génie. Il est le seul capable d’identifier un tueur par son bâillement, le seul à comprendre le fonctionnement d’un ma, ayant lui-même laissé cette part d’ombre prendre le pas sur ses émotions. Au fil des saisons, on suit donc les enquêtes de Luther (avec un schema d’une enquête par épisode) et en parallèle les déboires de ce pauvre flic pris entre sa femme, ses supérieurs, ses collègues et … Alice. Lire la suite