American Gods (saison 2) de Jesse Alexander

A la fin de la saison 1, la fête du printemps a été quelque peu gâchée. A présent chaque clan rassemble ses troupes pour le grand affrontement final entre les anciens dieux et les nouveaux. Mr. World (Crispin Glover), aidé de son acolyte numérique, Technical Boy (Bruce Langley), cherche à s’adjoindre les talents de Média (nouvelle version). Pendant ce temps, Wednesday (Ian McShane) rassemble ses troupes ; Mad Sweeney (Pablo Schreiber) tente de récupérer sa pièce perdue au fond des entrailles de Laura (Emily Browning) ; et Shadow (Ricky Whittle) ne sait plus ce qu’il doit faire… Lire la suite

Good Omens de Douglas Mackinnon

L’ange Aziraphale (Michael Sheen) et le démon Rampa (David Tennant) après 6 000 ans de vie sur la Terre ne se résignent pas à la venue imminente de l’Apocalypse car au fil du temps ils ont tous les deux fini par apprécier certaines douceurs terrestres comme les repas, l’alcool, les soirées, la littérature. Meilleurs ennemis du monde, ils se liguent ensemble contre leurs autorités supérieures bien trop belliqueuses à leur yeux et tentent d’influencer le cours apparemment inéluctable des événements en luttant à leur manière contre le plan de Dieu. Ce plan est simple : l’Antéchrist arrivera sur Terre sous la forme d’un adorable bébé. Devenu adolescent, il sera rejoint par le chien du diable ; une fois la jonction effectuée, les quatre cavaliers de l’Apocalypse que sont la Mort, la Faim, la Pollution et la Guerre se rallieront à lui pour amener l’Apocalypse. L’Apocalypse déclenchée, les deux camps du Bien et du Mal se feront une guerre à outrance jusqu’à la victoire de l’un des deux et cela avec le mépris le plus total pour l’espèce humaine. Lire la suite

American Gods de Bryan Fuller & Michael Green

Shadow (Ricky Whittle) finit de purger sa peine de prison. Deux jours avant la quille, après une conversation cryptique avec son compagnon de cellule Low Key qui lui donne un mauvais pressentiment, il appelle Laura, son épouse (Emily Browning), qui le rassure : dans deux jours, il sortira enfin et ils pourront célébrer sa liberté retrouvée. Shadow raccroche, mais le sentiment d’une catastrophe imminente ne le quitte pas.

Le lendemain, le directeur de la prison le convoque pour lui annoncer sa libération anticipée de 24 heures : Laura vient de mourir dans un accident de voiture ; son meilleur ami, Robbie, conduisait.

Dans l’avion qui le ramène chez lui, encore sous le choc, médusé, Shadow rencontre alors un bien étrange et charismatique personnage, M. Wednesday (Ian McShane). Shadow vient d’entrer dans un nouveau monde, celui où les mythes qui hantent l’Amérique trainent leurs guêtres usées le long des highways et dans des bars miteux aux néons clignotants… Lire la suite

Odd et les géants de glace de Neil Gaiman

http://lesboggans.files.wordpress.com/2012/01/f62db-9782226195548fs.gifOdd est un garçon étrange (c’est le moins qu’on puisse dire). Il n’a pas pleuré lorsqu’il a appris la mort de son père, ni quand il a perdu l’un de ses membres. Boiteux, il est mis à l’écart de la communauté viking, car les autres le trouvent bizarre. Alors que l’hiver s’attarde sur le village, Odd décide de partir seul dans la forêt pour vivre dans l’ancienne cabane de son père. Là, il rencontre un ours, un renard et un aigle pas comme les autres. Mais comme Odd est lui-même un être bizarre, il va sympathiser avec eux et comprendre la mésaventure qui les a amenés sur terre. Sur terre oui, car l’ours, le renard et l’aigle sont des dieux. Thor a pris l’apparence d’un ours, Odin celui d’un aigle et Loki bien évidémment celui du renard. Le responsable de cette transformation malencontreuse n’est autre que Loki, qui n’a pas su résister à l’appel d’une belle femme. Lire la suite

The Books of Magic de Neil Gaiman

https://i0.wp.com/photo.goodreads.com/books/1166853457l/17727.jpgC’était il y a 16 ans. En 1995, White Wolf publiait le jeu de rôle Changeling: the Dreaming que j’attendais fébrilement depuis son annonce un an auparavant. Ce livre à la couverture illustrée par un vitrail m’a ouvert des portes vers des royaumes enchantés que j’avais déjà entraperçus et desquels je ne suis jamais revenu depuis. Parmi ceux-ci, le royaume de Neil Gaiman est l’un des plus fascinants (après celui de John Crowley). Car Changeling (et les auteurs de White Wolf derrière ce jeu) est fortement inspiré par l’oeuvre foisonnante de Gaiman. Dans cette oeuvre, outre son chef d’oeuvre qu’est The Sandman (dont je parlerai sans doute un jour mais comme pour Little, Big, uniquement lorsque j’aurais trouvé comment faire), il y avait The Books of Magic.

Lire la suite