Lady Bird de Greta Gerwig

Christine McPherson (Saoirse Ronan) est une jeune lycéenne de Sacramento qui déteste cette ville, déteste son école catholique, déteste encore plus sa mère (Laurie Metcalf) qui l’a obligée à venir vivre dans cette ville de province, et qui aime qu’on l’appelle Lady Bird et voudrait à l’avenir quitter ce trou perdu, pour aller faire des études supérieures à New York, sur cette côte est rêvée, peuplée de gens ouverts et culturellement sophistiqués, à l’inverse de ces ploucs qu’elle croise tous les jours. Sauf qu’en raison du licenciement de son père, Lady Bird n’a pas les moyens de s’inscrire dans une université new-yorkaise, comme lui rappelle constamment sa mère qui doit cumuler deux emplois pour faire vivre la famille. Pas de quoi arrêter Lady Bird dans ses projets : avec la complicité de son père, elle compte bien mener son projet à terme, quitte à se brouiller définitivement avec sa mère. Lire la suite

Little Women de Greta Gerwig

Alors que leur père, aumônier, est à la guerre, les quatre filles March aident du mieux qu’elles peuvent leur mère Marmee (Laura Dern) à porter secours aux indigents. Malgré leur relative pauvreté et leur isolement dans cette campagne froide de la Nouvelle-Angleterre, les quatre filles rêvent d’un futur radieux. Meg (Emma Watson), malgré ses indéniables talents d’actrice, rêve de se marier à un homme riche qui pourra pourvoir à ses besoins et à ceux de sa famille.  Jo (Saoirse Ronan), qui ne veut pas entendre parler de mariage, souhaite s’émanciper en devenant écrivain. Amy (Florence Pugh) espère aller en Europe pour parfaire son éducation artistique, elle qui voudrait devenir peintre. Et enfin Beth (Eliza Scanlen), musicienne accomplie, n’a encore que peu d’idée de ce qu’elle voudra faire plus tard, peut-être simplement rester au contact de ses sœurs. Les quatre filles passent leur temps à créer ensemble des spectacles pour toute la famille, sous l’œil admiratif de leur voisin, Laurie (Timothée Chalamet) et l’œil médisant de leur tante (Meryl Streep).

Quelques années plus tard, alors que Jo vit à New York et gagne quelques revenus en tant que professeur en attendant de se faire reconnaître comme écrivain, elle ne peut que constater avec amertume que leurs rêves d’enfants se sont durablement heurtés à la réalité. Lire la suite

Mary, Queen of Scots de Josie Rourke

Quand elle débarque sur les plages d’Ecosse en août 1561, Mary Stuart, appelée également Mary Ière d’Ecosse (Saoirse Ronan), est une jeune veuve de 19 ans, parlant couramment le français (elle fut l’épouse du Dauphin de France, François II) qui a vécu éloignée des affaires écossaises. Elle est la cousine d’Elisabeth Ière (Margot Robbie), ce qui fait d’elle une prétendante au trône d’Angleterre au décès de celle-ci, si d’aventure cette dernière n’avait pas de descendance. Mary s’empresse donc de demander à Elisabeth de la nommer comme successeur du trône, ce qu’elle accepte à une condition : qu’elle se marie à un noble anglais. Sur les conseils de son chambellan (Guy Pearce), Elisabeth propose à Mary d’épouser Robert Dudley, 1er comte de Leicester, son favori (Joe Alwyn) mais cette dernière refuse voyant bien qu’il s’agit d’une manœuvre d’Elisabeth pour la soumettre à son pouvoir. Mary décide d’épouser Henri Stuart, Duc d’Albany, plus connu sous le nom de Lord Darnley (Jack Lowden). Ce mariage de deux descendants directs des Stuarts renforce la prétention de Mary au trône d’Angleterre et d’Ecosse et menace radicalement Elisabeth qui décide d’envoyer des troupes en Ecosse et de soutenir une révolte intérieure contre sa cousine. Lire la suite

Brooklyn de John Crowley

Un réalisateur qu’on a beaucoup aimé dans Boy A, un écrivain, Nick Hornby au scénario, Saoirse Ronan dans le rôle principal et une histoire sur l’immigration irlandaise aux USA — sur le papier, tout semble très prometteur, d’autant que l’actrice a reçu un grand nombre de nominations et de récompenses pour son rôle, on en salive donc d’avance (surtout M). Nous plongeons donc avec ravissement dans le petit village d’Enniscorthy, après-guerre, pour suivre les tribulations de Eilis, qui grâce à l’intervention de sa sœur et de ses contacts avec un prêtre aux USA va quitter la déprimante campagne irlandaise pour se lancer dans une nouvelle vie à Brooklyn. après un voyage difficile, et des premières semaines sur le sol américain assombries par son mal du pays, Eilis finit par se faire une place dans la communauté irlandaise de Brooklyn et surtout, elle rencontre son grand amour. Il n’est pas Irlandais mais Italien ce qui dans le Nouveau Monde ne pose aucun problème. At home, ce n’est malheureusement pas le même son de cloches… Lire la suite

How I Live Now de Kevin Macdonald

Adaptation d’un roman de jeunesse éponyme de Meg Rosoff, auteure américaine qui a surtout écrit pour la jeunesse et dont le premier roman, How I Live Now a remporté de nombreux prix. J’avoue à ma grande honte avoir lu ce roman il y a quelques années mais ne me souvenant absolument pas de la fin, j’ai des doutes sur le fait que je l’ai terminé. L’adaptation est réalisée par Kevin MacDonald, cinéaste écossais, a qui l’on doit notamment Le Dernier roi d’Ecosse (2006) et la version américaine de State of Play (2009, transposition de la série anglaise).

Elisabeth (Saoirse Ronan), qui préfère qu’on l’appelle Daisy, débarque en Angleterre pour y passer l’été avec ses cousins. Son père l’a éloignée du domicile familial, car visiblement Daisy ne s’entend pas avec sa belle-maman et le couple venant d’avoir leur premier enfant, Daisy est de trop (enfin elle explique son exil comme cela). En arrivant, elle découvre un pays en proie à l’état d’urgence, Paris vient d’être victime d’une attaque nucléaire, l’armée est donc en patrouille dans tout le pays.

Elle fait la connaissance de sa famille d’accueil anglaise : une famille un peu bohème, la mère est souvent absente, le père est inexistant, les enfants (deux garçons et une fillette) vivent seul et se débrouillent du mieux qu’ils peuvent. Peu après son arrivée, Londres est elle aussi victime d’une attaque nucléaire. La mère étant justement absente pendant l’attaque, les enfants se retrouvent complètement isolés dans un pays en guerre. Bientôt les autorités décident de protéger les populations en les envoyant dans des camps surveillés. Daisy reste avec Piper, sa jeune cousine, mais est séparée de deux garçons, Isaac et surtout Eddie, son amoureux. Lire la suite