Black Widow de Cate Shortland

Bien avant l’avènement des Avengers, des espions russes étaient envoyés en Amérique pour capter des informations précieuses sur le grand ennemi. Natasha Romanoff (Scarlett Johansson) fut l’un d’eux avec sa sœur Yéléna (Florence Pugh) et leurs deux parents fictifs, Alexei Shostakov (David Harbour) et Melina Vostokoff (Rachel Weisz). Repérés par les autorités américains, ils ont du fuir à Cuba où le pouvoir russe les a séparé et les deux filles — Natasha et Yéléna — ont été confiées à une organisation secrète, la Chambre rouge, qui font faire d’elles des tueuses redoutables.

Quelques années plus tard, Natascha a fait défection et a rejoint les rangs des Avengers. Elle doit cependant se cacher des autorités suite aux événements qui ont déclenché une guerre chez les Avengers. Elle reçoit la visite déplaisante d’un androïde qui cherche à récupérer une malle confiée à Natascha. Ayant réussie à se débarrasser du droïde tout en conservant le contenu de la malle, Natascha décide de se rendre à Budapest (d’où a été envoyé le colis) pour retrouver son propriétaire. Elle retrouve sur place sa sœur, Yéléna qui lui apprend que le général Dreykov, directeur de la Chambre rouge, est toujours en vie alors que Natascha pensait l’avoir tué.

Lire la suite

Marriage Story de Noah Baumbach

Charlie (Adam Driver) est un metteur en scène de théâtre vivant à New York. Après des débuts prometteurs, Charlie commence à se faire un nom dans le milieu artistique new-yorkais et une belle carrière professionnelle semble se dessiner pour l’avenir. Nicole (Scarlett Johansson) était comédienne en Californie. Après avoir rencontré Charlie, elle l’a suivi à New York, devenant sa comédienne attitrée, sa femme et la mère de son unique enfant, Henry. Après des années de vie commune à New York, Nicole demande le divorce, elle veut retourner vivre en Californie auprès de sa famille et surtout elle ne veut plus vivre professionnellement dans l’ombre de Charlie. Au départ, Nicole comme Charlie veulent éviter les disputes et régler le divorce entre gens raisonnable. Puis vient le moment où Nicole prend un avocat et demande à obtenir la garde d’Henry pour aller vivre en Californie. Lire la suite

Avengers : Endgame de Anthony et Joe Russo

Après avoir réuni les pierres d’infinité, Thanos (Josh Brolin ) a fait un geste salutaire en éliminant 50% de la population mondiale et … Spiderman (Tom Holland). On pouvait donc espérer une fin définitive ou, à défaut, craindre un énième reboot. Que nenni, la team des Avengers n’est pas contente, ils ont perdu et les super-héros ne peuvent pas perdre. Ils ont donc une brillante idée, forcer Thamos à effacer ce qu’il a fait ou à défaut remettre la main sur les pierres pour le faire à sa place. Malheureusement, Thanos n’est pas la moitié d’un imbécile et il a judicieusement fait disparaître les pierres. Thor, dans un geste aussi ridicule que vai,n le tue, mais cela ne change rien à l’histoire, ce qui a été fait ne peut pas être défait. Fin du film. A peine trente minutes. Parfait.

Ah ben non, il reste deux heures trente ! Oups.

Après cinq années d’amères réflexions pendant lesquelles Iron Man (Robert Downey Jr.) est devenu père (logique il a du temps à perdre et 50% de population à combler), Thor (Chris Hemsworth) est devenu un alcoolique bedonnant, Hawkeye (Jeremy Renner) un justicier qui s’en prend au 50% de la population encore en vie, alors que Captain America (Chris Evans) participe à des réunions type Alcoolique Anonyme et Natasha (Scarlett Johansson) surveille l’univers en mangeant des sandwichs au beurre de cacahuètes, déboule Antman (Paul Rudd ) et son idée de génie. En utilisant de manière complètement erronée les principes de la physique quantique et en faisant une référence foireuse à Back to the Future, les Avengers pensent pouvoir revenir 5 ans en arrière mais pas pour changer le passé (parce que cela pourrait altérer le futur) mais uniquement pour récupérer les pierres et empêcher Thanos de mener à bien son dessein, ce qui concrètement revient au même. Mais, pouf, pouf, c’est pas grave on s’en fout, on tient une idée coco, alors c’est parti, on va pouvoir justifier tous les reboots après ça !

Lire la suite

Ghost in the Shell de Rupert Sanders

Dans un futur proche, les humains ont recours à des implants cybernétiques pour pallier un handicap ou pour améliorer leurs performances. L’entreprise Hanka Robotics est spécialisée dans la fabrication et l’implantation de technologie cybernétique sur les humains et elle souhaite aller plus loin en créant un cyborg parfait. La mort de Mira Killian (Scarlett Johansson) leur offre cette opportunité de créer un être robotique complet doté d’un cerveau humain. Une fois créée, Mira est affecté à une unité antiterroriste, au grand désarroi de sa créatrice, le Dr. Ouelet (Juliette Binoche). Un an plus tard, les états de service de Mira au sein de l’unité sont impressionnants et lui valent le surnom de « Major ».  Lors d’une opération, Mira est confrontée à un robot-geisha, propriété de la compagnie Hanka, qui lui révèle l’existence des ghosts, sorte d’âmes résiduelles qui habitent les cyborgs. Lire la suite

Hail, Caesar! (Ave, César !) de Joel & Ethan Cohen

Eddie Mannix (Josh Brolin) est producteur pour une major hollywoodienne. Son travail consiste à surveiller ses acteurs tels Baird Whitlock (George Clooney), la star mystérieusement disparue de sa prochaine super-production, Hail, Caesar !, un péplum sur la vie de Jésus ; arranger leur vie comme par exemple le mariage d’une autre star, DeeAnna Moran (Scarlet Johansson) ; aller se confesser ; gérer la presse notamment les soeurs jumelles, Thora et Thessaly Thacker (Tilda Swinton) de la gossip column des journaux à potins hollywoodiens ; arrondir les angles avec les réalisateurs tels que Laurence Laurentz (Ralph Fiennes), le réalisateur britannique précieux (c’est un pléonasme !) ; aller se confesser ; gérer ses acteurs tels le séducteur Burt Gurtney (Channing Tatum) qui est en réalité un agent communiste au service de l’URSS ; consulter des consultants pour s’assurer de la bonne réception de ses films ; gérer ses acteurs du type Hobie Doyle (Alden Ehrenreich), un cowboy simplet qui joue des rôles de cowboys simplets . Eddie Mannix a une vie trépidante, donc, et se confesse souvent. Il rêve, parfois, d’avoir un autre métier, un métier qui lui donnerait plus de temps pour sa famille. Du coup, l’offre que lui fait Lockheed pour l’embaucher est vraiment tentante. Va-t-il renoncer à la folie hollywoodienne pour le prestige d’un emploi stable dans le complexe militaro-industriel ? Lire la suite