The Ghosts of Amistad: In the Foosteps of the Rebels (Les fantômes de l’Amistad : sur les traces des rebelles) de Tony Buba

Ce film documentaire prend pour source le livre de Marcus Rediker, The Amistad Rebellion: An Atlantic Odyssey of Slavery and Freedom, publié en 2012 dans lequel l’historien de l’Atlantique et de l’esclavage tentait de reconstituer ce qu’il s’était passé sur le navire Amistad lorsque, en 1839 des esclaves noirs avaient tué l’équipage de négriers et avait pris le contrôle du navire, le pilotant pendant quelques semaines avant d’être capturés au large de la côte Est des Etats-Unis et d’être jugés pour mutinerie, piraterie et meurtre. Le procès qui s’ensuivit produisit une masse de sources et fut un évènement majeur dans la lutte contre l’esclavage (popularisé dans les années 1990 par le film de Steven Spielberg).  La cour du Connecticut donna raison aux esclaves révoltés qui furent ainsi libérés. Ils retournèrent alors au Sud et à l’Est du Liberia d’où ils étaient originaires, disparaissant donc des sources écrites connues des historiens.

Après avoir publié un livre sur cette révolte de 49 hommes et de quatre enfants  (la seule révolte d’esclaves qui réussit, avec celle d’Haïti), Marcus Rediker a voulu aller sur les traces de ces révoltés, afin de tenter de mieux se connecter aux héros de son livre et de retrouver « l’usine à esclaves » de Lomboko. A cette occasion, le cinéaste Tony Buba l’a suivi, avec son équipe, filmant une passionnante leçon d’histoire orale. Lire la suite

Publicités