Café Society de Woody Allen

Dans les années 30, un jeune homme natif du Bronx, Bobby (Jesse Eisenberg), décide de quitter le cocon familial pour s’offrir une vie de luxe à Hollywood. Il compte sur le soutien de son oncle Phil Stern (Steve Carell), un agent réputé parmi les stars du cinéma, pour faire son entrée dans le cénacle hollywoodien. Ce dernier n’a que peu de temps à lui accorder, mais il consent tout de même à le recevoir, à lui proposer un vague emploi dans sa société et surtout il le confie à l’une de ses secrétaires, Vonnie (Kristen Stewart), afin qu’elle lui fasse découvrir la ville. Bobby tombe immédiatement sous le charme de cette secrétaire mais doit user de patience pour conquérir la belle, Vonnie est en effet en couple avec un journaliste qui parcourt le monde. Lire la suite

Irrational Man de Woody Allen

Woody Allen réalise un film par an, a décidé il y a quelques années (fort du succès de ses films sur le vieux continent) de poser sa caméra en Europe : après trois films réalisés à Londres (Match Point, Scoop, Le rêve de Cassandre), puis un film en Espagne (Vicky, Cristina, Barcelona), un à Paris (Midnight in Paris), et un dernier à Rome (To Rome with Love), Woddy Allen semble revenir à ses premiers amours : New York, le milieu universitaire et les histoires d’amour version midinette. Quand on fait de la quantité, généralement la qualité est moindre et c’est bien tout le problème de ce réalisateur. Le dernier film que j’ai aimé de lui était Midnight in Paris, depuis j’en ai raté quelques uns mais le peu que j’ai vu m’a toujours laissé cette impression de déjà-vu. Pire on a l’impression que depuis de nombreuses années, il radote grave le pépère. Au moins il a arrêté de jouer dans ses films, c’est toujours cela de pris.

Irrational Man peut se résumer en une phrase : un professeur de philosophie, Abe (Joaquin Phoenix), qui jusque là n’arrivait pas à s’engager autrement que par ses vaines prises de paroles (ses engagements humanitaires lui ayant laissé l’impression de se battre contre l’impossible), trouve du réconfort à l’idée de tuer quelqu’un, d’agir enfin concrètement pour changer la vie des autres. Sa décision prise, lui, qui jusqu’à présent n’arrivait plus à vivre, à respirer, à apprécier la vie (et à faire l’amour), redécouvre la vie, le désir, l’appétit et croit alors avoir accompli le crime parfait tout en œuvrant pour le bien commun. Lire la suite

Blue Jasmine de Woody Allen

Jasmine et Ginger sont des sœurs par adoption, elles sont nées de mères biologiques différentes, mais ont été adoptées par la même famille. Rien n’est plus dissemblables que ces deux sœurs : Jasmine est blonde, snob et a vécu parmi la classe bourgeoise de New York. Ginger est brune, prolétaire et vit avec ses deux enfants dans la banlieue de San Fransisco. Tout sépare ces deux femmes, qui ne cachent pas leur absence de relation et leur relative inimité. Sauf que la vie réserve des surprises de taille et celle que va vivre Jasmine en est une non négligeable. Son richissime mari est un escroc. Poursuivi par des tribunaux, il se suicide en prison laissant Jasmine sur le carreau. Elle est donc contrainte, pour reprendre pied, d’aller vivre quelques temps chez sa sœur. Lire la suite

To Rome with Love de Woody Allen

https://i0.wp.com/www.filmlinks4u.net/wp-content/uploads/2012/09/To-Rome-with-Love-2012-Hollywood-Movie-Watch-Online.jpgUn carabinieri nous accueille dans l’un des carrefours de Rome, pour nous inviter à suivre les aventures de plusieurs habitants ou des touristes de la capitale italienne. Nous suivons donc tour à tour une touriste américaine qui rencontre l’amour de sa vie en se perdant dans Rome, deux jeunes mariés italiens en voyage d’affaire, un architecte américain qui redécouvrir la ville où il a aimé autrefois, un simple citoyen qui va devenir une vedette de la télévision sans savoir pourquoi, un père, nouvellement retraité, qui va découvrir que le beau-père de sa fille chante comme un ténor, mais uniquement sous sa douche. Lire la suite

Midnight in Paris de Woody Allen

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRd2IoaM1TkkNM9-aI324W0rMknO1Yn9Cjpn4YvLC9l5w_OcF-U8AGil et Inez profitent d’un voyage d’affaires du père d’Inez pour passer quelques jours à Paris. Gil adore Paris et profite de son temps dans la capitale française pour avancer dans l’écriture de son roman. Inez qui ne comprend ni l’amour de Gil pour Paris ni son entêtement à écrire un roman (les scenarii de Gilse vendent très bien à Hollywood, pourquoi se compliquer la vie avec un roman?), ne pense qu’à son futur mariage et à ses emplettes avec sa mère. Les deux tourtereaux vont bientôt arpenter la ville séparément: Inez va visiter les musées avec son ami Paul et Gil va à la faveur des douze coups de minuit, se transporter dans le Paris des années folles où il rencontrera Fitzgerald, Hemingway, Picasso, Dali et la très belle Andréa. Lire la suite